Lyon : quand le parc de Miribel-Jonage joue les tampons en cas de crue du Rhône

Parmi les fonctions principales du parc, il y a la constitution d'une zone inondable en cas de crue qui protège ainsi l'agglomération lyonnaise. Et en ce premier week-end de janvier, les caprices du fleuve ont été parfaitement amortis par Miribel-Jonage.

Par Christian Conxicoeur

Lyon : quand le parc de Miribel Jonage joue les tampons en cas de crue du Rhône
C'est un parc urbain de 2200 hectares qu'affectionnent les Lyonnais. Mais en dehors de sa vocation ludique, son objectif premier était de servir de vase d'expansion au Rhône en cas de crue. Mission accomplie lors du premier week-end de janvier avec un débit du Rhône passé de 600 M3 par seconde à 2700 m3. A l'entrée du parc, le radier a fait son office et laissé passer l'excédent d'eau du lac où le niveau est monté bien haut, comme en témoigne quelques indices naturels. Reportage de Sylvie Boschiero etPaul Satis, montage Isabelle Murat.

C'est un parc urbain de 2200 hectares qu'affectionnent les Lyonnais. Mais en dehors de sa vocation ludique, un de ces objectifs premiers était de servir de vase d'expansion au Rhône en cas de crue.

Mission accomplie lors du premier week-end de janvier avec un débit du Rhône passé de 600 M3 par seconde à 2700 m3.  A l'entrée du parc, le radier submersible a fait son office et laissé passer l'excédent d'eau du lac, dont la superficie est d'ordinaire de 350 hectares. Le plan d'eau où le niveau est monté bien haut, comme en témoigne quelques indices naturels.
 

Sur le même sujet

Intervenants

Les + Lus