• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon : le quotidien reprend rue Victor Hugo au lendemain de l'explosion du colis piégé

Lyon : la vie reprend rue Victor Hugo au lendemain de l'explosion du colis piégé / © France 3 RA
Lyon : la vie reprend rue Victor Hugo au lendemain de l'explosion du colis piégé / © France 3 RA

Samedi à Lyon, riverains, touristes et manifestants ont repris possession des rues. Quelques heures après la mystérieuse explosion du colis piégé qui a fait 13 blessés légers rue Victor Hugo, le périmètre de sécurité a été levé et chacun s'efforçait de rester optimiste malgré l'incompréhension.

Par Dolores Mazzola

Alors que le périmètre de sécurité était levé depuis plusieurs heures et que la chaussée avait été nettoyée par les agents d'entretien de la ville, les médias étaient présents dés potron minet dans une rue Victor Hugo désertée.

Des caméras plantées à proximité des lieux de l'explosion du colis, face à la croissanterie "La Brioche Dorée". Leur présence n'a pas manqué d'attirer les curieux un peu plus tard dans la matinée.
Au lendemain de l'explosion d'un colis rue Victor Hugo, à Lyon. / © France 3 RA
Au lendemain de l'explosion d'un colis rue Victor Hugo, à Lyon. / © France 3 RA
 
Ce samedi, les habitants et les commerçants étaient toujours dans l'incompréhension. A l'instar du maire de Lyon, Gérard Collomb, qui s'est rendu sur place dans la matinée après s'être rendu au chevet de blessés. Pour l'élu et ancien ministre de l'Intérieur, le geste est incompréhensible. 
Explosion d'un colis piégé : l'incompréhension du maire de Lyon
Après un passage à l'hôpital Herriot, le maire de Lyon s'est rendu rue Victor Hugo. Sa réaction recueillie samedi matin traduit l'incompréhension. "Un geste qui reste inexpliqué". - France 3 RA

Certains riverains étaient également très préoccupés par ce qu'ils ont vécu la veille. Rétrospectivement, certains affichaient leur angoisse. L'émotion était vive mais toutes les personnes interrogées -commerçants, riverains ou simples passants - se voulaient confiantes. Pour preuve, la cellule d'urgence médico-psychologique installée au gymnase Louis Chanfray ( rue Casimir Périer, dans le 2e arrondissement), est restée déserte.  Malgré le choc, les habitants ne veulent pas céder à la panique. Les commerces ont tous rouvert leurs portes aujourd'hui.
 
Lyon : le quotidien reprend rue Victor Hugo au lendemain de l'explosion du colis piégé
la vie reprend son cours après l'explosion du colis piégé de la veille... les riverains et commerçants ne cachent pas leur incompréhension. - France 3 RA

Où en est l'enquête ? 

Le procureur de Paris a fait un point presse samedi midi. D'importants moyens ont été déployés pour retrouver le suspect, un individu repéré par les caméras de surveillance de la ville et âgé d'une trentaine d'années. La section anti-terroristes du parquet de Paris s'étant saisie de l'affaire. L'enquête a été confiée à la direction centrale de la police judiciaire en "co-saisine" avec la DGSI (direction générale de la sécurité intérieure). La SDAT (sous-direction antiterroriste) a été désignée pour assurer la coordination de l'enquête. 

En milieu d'après-midi, on apprenait qu'une trace ADN avait été relevée par les enquêteurs. On ignore pour l'heure si c'est l'ADN du suspect. Concernant l'appel à témoins lancé dés vendredi soir, la police aurait déjà reçu de nombreux témoignages. 

Sur le même sujet

Interview Kevin Wilson sauveur jeune-fille Valence

Les + Lus