Lyon : des enseignants mobilisés contre la loi Blanquer ne surveillent pas le brevet des collèges

Des enseignants qui refusent de surveiller les épreuves du brevet des collèges ce lundi 1er juillet dans la Métropole de Lyon ... un mouvement de grogne contre la réforme Blanquer.

Lyon, des surveillants du brevet des collèges mobilisés ce lundi matin (1er juillet 2019) contre la loi Blanquer sur l'école
Lyon, des surveillants du brevet des collèges mobilisés ce lundi matin (1er juillet 2019) contre la loi Blanquer sur l'école © S.Cozzolino
Prévues à l'origine jeudi 27 et vendredi 28 juin, les épreuves du brevet des collèges ont été reportées au début de la semaine en raison de l'épisode de canicule qui a frappé le pays. Un report inédit. 

Les épreuves ont finalement débuté ce lundi matin, 1er juillet. Les collégiens ont débuté à 9 heures le brevet avec l'épreuve de français. Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer a prodigué son encouragement sur Twitter. Plus de 800 000 collégiens doivent plancher ce lundi 1er juillet sur les épreuves de français et de mathématiques. Mardi 2 juillet, ils s'attaqueront aux épreuves d' Histoire-Géographie, SVT et langue vivante. 

Dans la continuité du mouvement de grève de la surveillance du Baccalauréat le 17 juin dernier, plusieurs syndicats ont appelé à de nouvelles actions ce lundi 1er juillet. Les organisations syndicales de l'enseignement ont notamment appelé à une grève de la surveillance de l'épreuve des épreuves du brevet des collèges. Objectif : protester contre la réforme Blanquer à la réforme du lycée. Ce lundi matin, ils étaient environ une centaine d'enseignants à manifester devant l'académie de Lyon.
Des enseignants protestent contre la réforme Blanquer ce lundi matin (1er juillet) devant l'académie de Lyon
Des enseignants protestent contre la réforme Blanquer ce lundi matin (1er juillet) devant l'académie de Lyon © S.Cozzolino
Depuis plusieurs mois, les enseignants tirent la sonnette d'alarme concernant leurs conditions de travail: "à la rentrée prochaine les classes vont être surchargées. On dépasse dans beaucoups de collèges les 30 élèves par classe, y compris en 6e", prévenait ce matin Ludivine Rosset, membre du SNES Rhône, devant l'académie. "Donc les conditions de travail ne vont pas être réunies pour faire un bon accompagnement des élèves et assurer la réussite de tous." Elle poursuit : "les moyens sont tellement faibles qu'on a dû renoncer à des dédoublements, à des dispositifs destinés à accompagner les élèves, comme le tutorat ou d'autres activités mises en place."

Ce matin, le Rectorat de Lyon a assuré que toutes les épreuves du brevet des collèges se sont déroulées sans perturbations. Les établissements ayant toute latitude pour faire appel à des enseignants retraités, du personnel technique pour palier le manque de surveillants lors des épreuves. 
 
durée de la vidéo: 00 min 57
Lyon : des surveillants du brevet des collèges mobilisés contre la loi Blanquer ©France 3 RA
Dans l'académie de Lyon, des professeurs ont fait la grève du baccalauréat, notamment dans la Métropole de Lyon, en refusant de surveiller certaines épreuves. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société polémique