• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Meeting du candidat Macron à Lyon : le service d’ordre aurait été payé en liquide

Emmanuel Macron, alors candidat à la Présidentielle, le 4 février 2017 à Lyon / © MaxPPP
Emmanuel Macron, alors candidat à la Présidentielle, le 4 février 2017 à Lyon / © MaxPPP

Le personnel du service d’ordre non déclaré et payé en liquide par Alexandre Benalla, en charge de la sécurité d’Emmanuel Macron…c’est ce que révèle une enquête du Monde. Des billets ont été distribués après le meeting de Lyon, le 4 février 2017, selon un témoignage.

Par Fatima Bouyablane

Plusieurs dépenses ont été engagées durant la campagne présidentielle par le service de sécurité du candidat Macron, dirigé par Alexandre Benalla. Rien d'anormal. Ce qui le serait un peu plus c'est que certaines dépenses seraient passées entre les mailles du filet de la Commission des comptes de campagne.
C'est ce que révèle l'enquête du journal Le Monde publiée ce lundi 29 juillet.

Des membres du service d'ordre engagés lors meeting d'Emmanuel Macron à Lyon, le 4 février 2017, affirment avoir été payés en liquide par les équipes du candidat.
''J’ai été payé plus tard au QG de campagne, de la main à la main par Benalla, 120 euros en liquide”, explique au quotidien un membre du service d'ordre. Il affirme avoir assisté ''à une distribution de billets pour dix gars après le meeting à Lyon''.

Les montants seraient difficile à évaluer car intraçables. ''Ils auraient, expliquent nos confrères, échappé au contrôle de la CNCCFP, Commission des comptes de campagne, chargée de valider l’ensemble des dépenses de campagne''.

Des notes de frais seraient également restées impayées et du personnel n'aurait pas été déclaré. 
Certains témoins ont affimré avoir renoncé à se faire rembourser leur note de frais.
“On nous a expliqué que nos justificatifs étaient dans des cartons au QG de campagne, et que ces cartons ont été perdus lors du déménagement vers le siège du parti. C’est étrange que ce soit justement les cartons du service d'ordre qui aient disparu”.

Sur le même sujet

Tour de France : revivez le parcours du montluçonnais, Julian Alaphilippe

Les + Lus