Mobilisation mondiale à Lyon contre le sida, le paludisme et la tuberculose: l'objectif de 14 milliards d'Euros atteint

A Lyon, / © France 3 RA
A Lyon, / © France 3 RA

Ce 10 octobre, Emmanuel Macron a mis la pression à Lyon sur les gouvernements pour réunir les 14 milliards de dollars nécessaires à la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Avec 13,92 milliards des Etats plus 100 millions de donateurs, la barre des 14 milliards est atteinte.

Par Dolores Mazzola

La 6e conférence de refinancement du Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a réuni 700 participants ce mercredi 9 et ce jeudi 10 octobre à Lyon.  La France, historiquement le deuxième contributeur, avait annoncé ce jeudi matin une augmentation de sa participation de 15 % afin de motiver les autres états à mettre la main à la poche. La contribution française, qui s'élève à 1,08 milliard d'euros, n'avait pas augmenté depuis 2010. Objectif atteint: 14,02 milliards d'Euros ont été collectés.

"Je ne laisserai personne quitter Lyon ..."


Dans son intervention, le président français a appelé à une mobilisation générale pour rassembler la somme de 14 milliards de dollars. Le Fonds, créé en 2002, s'est fixé pour ambition d'éradiquer trois pandémies infectieuses majeures, sida, paludisme et tuberculose, à l'horizon 2030. L'objectif de cette 6e Conférence de reconstitution du Fonds mondial de récolter 14 milliards de dollars sera-t-il atteint ?
"Je ne laisserai personne sortir de cette pièce ou quitter Lyon tant que les 14 milliards n'auront pas été obtenus", a lancé ce jeudi matin le président de la République depuis la tribune de cette conférence de refinancement du Fonds mondial. Une déclaration qui lui a valu une "standing ovation" dans la salle. 
E.Macron fait le forcing pour le Fonds Mondial
10/10/19 - France 3 RA
Emmanuel Macron a d'ailleurs mis la pression sur plusieurs pays comme le Japon, l'Australie ou encore la Norvège. Il a également sollicité tout particulièrement les Emirats Arabes Unis, le Qatar et l'Arabie Saoudite, qu'il a appelés à se "réconcilier" diplomatiquement autour d'un effort financier commun en faveur du Fonds mondial.

Avant de prendre la parole devant l'assemblée, le chef de l'Etat a laissé place à la jeune Amanda Dushime, venue du Burundi. La jeune femme a livré un témoignage fort...

15% de hausse : les associations françaises désappointées 


L'annonce de l'augmentation de la contribution française a fait réagir la jeune Amanda Dushime, présente quelques minutes plus tôt aux côtés du Président Macron à la tribune : "ça me rassure. On n'est pas venu ici uniquement pour des discours," a-t-elle déclaré à l'extérieur de la salle ce jeudi matin.

Mais cette hausse de la contribution française de 15% était cependant loin de satisfaire les associations et ONG françaises. Elle espéraient davantage de la part du pays hôte et demandaient une hausse de 25%. "On est dans le minimum syndical," a déclaré Marc Dixneuf, Directeur de AIDES.
 A la mi-journée, les négociations et tractations étaient encore en cours... 

13,92 milliards promis à Lyon : la France augmente encore sa contribution et passe à 20%


Les organisateurs avaient fixé à 14 milliards de dollars le montant à recueillir pour pouvoir espérer éradiquer ces trois maladies à l'horizon 2030.
Nombre de pays ont augmenté leur contribution ou sont devenus donateurs pour la première fois, comme Madagascar ou les Emirats Arabes Unis. Toutefois, l'objectif financier des 14 milliards de dollars était loin d'être gagné jeudi matin. "On n'y est pas", avait constaté le chef de l'Etat en prenant la parole à la tribune. Il manquait encore semble-t-il 200 millions à la mi-journée. Pour boucler le budget projeté, qui doit couvrir les trois prochaines années de fonctionnement du Fonds, et assurer le succès de la réunion, la France a donc revu à la hausse sa contribution. La France a ainsi apporté 60 millions de dollars de plus que prévu initialement. Soit une augmentation de 20%, et non plus 15%, par rapport à ce qu'elle avait donné il y a trois ans. Et le milliardaire américain Bill Gates a surenchérit et augmenté sa participation dans les mêmes proportions. Bill Gates, premier donateur privé qui au passage, avait déjà porté sa contribution à 700 millions de dollars. 
 

"On y est !" ... mais les associations françaises restent prudentes


"On y est": le président Emmanuel Macron a finalement annoncé que l'objectif des 14 milliards de dollars avait été atteint au terme de la conférence. On a cependant noté un léger flottement sur les chiffres : le chef de l'Etat a d'abord évoqué 13,92 milliards d'euros, l'Elysée a ensuite évoqué des dollars, avant que le directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre ces pandémies, Peter Sands, avance le montant de 14,02 milliards de dollars.

Au final, plusieurs ONG se sont dites satisfaites du montant obtenu. "Aujourd'hui on est seulement à 14 milliards, c'est très bien c'était l'objectif mais 14 milliards, c'est juste pour ne pas reculer," a jugé Marc Dixneuf, directeur général d'Aides,"là on ne progresse pas, on maintient ce que l'on a gagné mais l'épidémie, elle va toujours plus vite que nous." Pour le responsable de l'ONG, "14 milliards c'est bien, mais c'est quelques milliards en plus qu'il faut.". 
Un appel entendu par l'Elysée qui a promis de nouvelles contributions publiques et privées lors de la prochaine journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er décembre. 
 
14 miliards pour le Fonds Mondial : le compte est bon !
... les réactions - France 3 Ra

A lire aussi

Sur le même sujet

14 miliards pour le Fonds Mondial : le compte est bon !

Les + Lus