Mornant (Rhône) : les pompiers lancent une campagne pour recruter des volontaires

L'opération sacs à pain dans les boulangeries dans la région de Mornant (Rhône) vise à recruter de nouveaux pompiers volontaires. Des hommes et des femmes / © SMDIS 69
L'opération sacs à pain dans les boulangeries dans la région de Mornant (Rhône) vise à recruter de nouveaux pompiers volontaires. Des hommes et des femmes / © SMDIS 69

Le SDMIS du Rhône lance une campagne de communication pour le développement du volontariat et de l’engagement citoyen sur le secteur de Mornant. Objectif : recruter des pompiers volontaires pour accroître l'effectif opérationnel de la caserne.

Par Daniel Pajonk

Dans les casernes des pompiers, bon nombre de volontaires est généralement conséquent. Actuellement, pour couvrir les communes défendues en premier appel (Mornant, Saint-Laurent-d’Agny, Chabanières (Saint-Sorlin), Chaussan) par la caserne de Mornant, soit un périmètre regroupant 6 400 habitants, on compte une petite cinquantaine de sapeurs-pompiers volontaires (SPV). Pas assez au regard des besoins en journée dans la semaine, ont constaté les dirigeants du SDMIS. Car si le nombre de SPV est conforme aux besoins le week end et les nuits, ils ne sont pas assez nombreux dans la journée. Beaucoup ne peuvent se dégager et les plannings en souffrent. 
D'où cette campagne qui doit durer un mois, jusqu'aux journées portes ouvertes de la caserne lez 19 octobre prochain. "Nous espèrons recruter une vingtaine de SPV pour assurer la continuité de service sur notre secteur, des gens qui auraient surtout des disponibilités en journée", indique le lieutenant Maxime Ania. 
Derrière ces recrutements figure également le souhait de féminiser le corps des volontaires et tripler le nombre de personnes actuel." 

Pas nécessaire d'être un Rambo

Pas besoin d'être un Rambo pour entrer comme volontaire chez les pompiers, fait remarquer une responsable communication du SDMIS. Pas besoin non plus d'être un sportif rompu aux tractions et aux pompes. Les profils recherchés doivent être en bonne santé, ils ou elles devront être capables de passer les tests physiques requis, mais rien d'insurmontable, assure-t-on. 
Si les personnes sont aptes à devenir pompiers volontaires, plusieurs démarches sont prévues accompagnées par le chef de centre. Tout comme des formations, à commencer par les secours d'urgence aux personnes. 
Pour attirer les volontaires potentiels, différentes actions auront lieu dont la distribution de sacs à pain dans les boulangeries locales. Egalement au programme, des actions spécifiques au sein du tissu économique local permettant de répondre ainsi à la réalité du terrain. 
 

Sur le même sujet

Suivez le tirage du 6e tour de la Coupe de France de football

Les + Lus