Obligation du vaccin Covid : à Lyon, un syndicat de soignants dépose un préavis de grève

Non aux menaces de licenciement des hospitaliers, non à l'obligation vaccinale, non au tri des patients... Sous ce leitmotiv, le syndicat SUD Santé Sociaux de l'Hôpital Édouard Herriot à Lyon a déposé un préavis de grève illimitée à compter du jeudi 29 juillet 2021.

Le courrier est daté du 23 juillet 2021, et il est adressé à la directrice de l'Hôpital Édouard Herriot de Lyon. La section SUD Santé Sociaux de l'établissement a déposé un préavis de grève illimitée à compter du jeudi 29 juillet. Le syndicat manifeste ainsi son refus de l'obligation faite aux soignants de se faire vacciner contre le Covid.

"Non au licenciement des agents hospitaliers non vaccinés"

Le syndicat SUD n'a toujours pas digéré les annonces du 12 juillet dernier du président Emmanuel Macron. Et avant même que le projet de loi obligeant les personnels de santé à se faire vacciner contre le Covid ne soit validé par les parlementaires, il a brandi la menace d'une grève illimitée dans un établissement hospitalier de Lyon.

Deux revendications sont inscrites dans le préavis de grève déposé au sein d'HEH, qui fait partie des Hospices Civils de Lyon. Le premier réclame une "déclaration systématique en accident du travail" pour les personnels de l'établissement qui contracteraient le virus et la maladie Sars-Cov-2. Le second fait état du "non-licenciement des agents hospitaliers non vaccinés contre le Covid-19". 

Le projet de loi définitivement adopté par le Parlement dimanche 25 juillet 2021 ne fait plus mention de licenciement. Mais l'obligation de vaccination demeure et prendra effet le 15 septembre. Les professionnels qui refusent la vaccination seront interdits d'exercer, avec suspension du salaire.

"Respect du libre choix"

Le préavis de grève a été déposé le vendredi 23 juillet 2021, la veille d'une journée de mobilisation contre l'instauration du Pass sanitaire dans toute la France. Depuis, sur les réseaux sociaux, des personnels de santé s'interrogent sur les possibilités d'agir contre l'obligation vaccinale qui leur est faite.

"Nous demandons le respect du libre choix de chaque agent d'être vacciné sans contrainte et menace de licenciement", indique la section SUD dans son courrier à la directrice d'HEH. 

Chaque agent non vacciné continuera, comme le début de la crise, à exercer ses missions avec le port de matériel de protection adapté et les gestes barrières.

Courrier de la section Sud Santé Sociaux de l'hôpital Edouard Herriot de Lyon

Le syndicat réclame également le choix de la date et du vaccin inoculé pour les soignants qui souhaiteront répondre à cette obligation. Il est également fait mention du respect des données personnelles et du secret médical. 

Pas question de trier les patients

Pour appuyer ses revendications, le syndicat d'agents hospitaliers s'appuie sur un certain nombre de textes de loi et de conventions. À commencer par le serment d'Hippocrate, puis le code de la Santé Publique, la loi Kouchner, la convention de Genève ou encore la résolution 2361 du Parlement européen de fin janvier 2021.

Du statut de héros au début de la crise sanitaire, les soignants ne veulent pas endosser celui de "pointés du doigt". Ils demandent le respect de leur "mission de service public, accessible à tous sans aucune distinction", et refusent la "discrimination des patients" dont il faudrait faire le tri à l'entrée de leur établissement.

Faute de réponse satisfaisante à ces revendications, une grève illimitée des soignants d'HEH à Lyon pourrait bien démarrer le jeudi 29 juillet 2021. "La cible à combattre doit être le virus pas les salariés !", sous le titre de ce communiqué datant du 21 juillet, il se murmure que la CGT pourrait également entrer dans la danse.

partager
Obligation du vaccin Covid : à Lyon, un syndicat de soignants dépose un préavis de grève
    Partager Facebook Messenger Whatsapp SMS Mail Twitter Flipboard
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société grève économie social