Passeports et Cartes d'identité : des guichets temporaires à Lyon pour raccourcir les délais

Publié le Mis à jour le

Les Français se réveillent et veulent partir en vacances. Mais les années de pandémie ont rangé aux placards les cartes d'identité et autres passeports. A la veille des vacances d'été, les délais d'obtention de ces papiers se sont rallongés. Certaines villes, avec les services de l'Etat, ont mis en place des centres temporaires dédiés à ces formalités.

Chaque région est désormais dotée d'un "centre temporaire". Rien que sur le région lyonnaise ils seraient au nombre de dix ! Ils se sont ouverts en fonction de l'affluence des demandes. Le dispositif, lancé en avril dernier, aurait permis, selon les services de la préfecture du Rhône, de gagner 30 jours de procédure, et donc d'attente !

Le principe est simple : raccourcir les délais d'obtention des précieux documents (passeports et/ou cartes d'identité), en créant des centres temporaires administratifs dans les mairies ou leurs annexes.

Des personnels dédiés (embauchés par l'Etat) se consacrent à l'étude et la délivrance des papiers. La réalisation d'une carte d'identité ou d'un passeport peut être long, car il y a le temps du dépôt et du recueil des éléments, le temps de la vérification, puis celui de la fabrication.

9 jours de procédure en moins 

Entre le moment du dépôt et la réception du document, on arrive à 19 jours ! On a gagné 30 jours de procédures sur le Rhône, c'est un gain de temps énorme

Vanina Nicoli, Secrétaire Générale de la Préfecture du Rhône

Attention aux photos d'identité 

Car, il faut le savoir, la validation d'un document d'identité répond a des règles spécifiques : le dossier doit être complet : attestations de résidence, factures,...et : photos d'identité ! C'est là que ça pêche !

"Les rejets les plus courants le sont à cause d'une photo d'identité mal gérée !" complète Vanina Nicoli.

Depuis peu, les demandes ont explosé : + 70% en quelques mois ! L'ouverture des frontières, l'abandon des restrictions sanitaires y sont pour quelque chose. 

 Ce plan d'urgence a été déclenché pour faire face à une demande croissante et tenter de réduire les délais d'obtention. Diana, croisée, avec sa famille dans les bureaux lyonnais, le reconnaît elle-même : "si je n'étais pas allé voter, je ne m'en serais même pas rendu compte... Mes papiers étaient périmés !".