Pauline Jaricot béatifiée à Lyon devant des milliers de catholiques

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ana K.

Plusieurs milliers de personnes se sont réunies ce dimanche 22 mai à Eurexpo, près de Lyon pour assister à la béatification de Pauline Jaricot, une Lyonnaise pionnière du catholicisme social.

Fourvière ne suffisait pas pour accueillir les personnes qui souhaitaient assister au rite de béatification de Pauline Jaricot. La cérémonie s'est tenue dans le hall d'exposition Eurexpo transformé pour l'occasion en église géante. Dès le début de l'après-midi, les chaises  étaient placées, des écrans géants étaient également disposés face au public.


Nombreux étaient les croyants à être venus bien avant le début de la cérémonie.

Des fidèles de tous âges étaient présents dans le public. 

Chaque spectateur est reparti avec un tote bag à l'effigie de la bienheureuse, dans lequel les organisateurs avaient glissé un petit livret retraçant la vie de Pauline Jaricot et le déroulement de sa béatification.

Le rite a donné lieu à une procession durant laquelle la relique du cœur de Pauline Jaricot a été porté jusqu'à l'autel.

Qui était Pauline Jaricot?

Née en 1799 dans une famille d'industriels de la soie, cette pionnière du catholicisme social est connue pour avoir fondé l'Œuvre de la Propagation de la foi, devenue aujourd'hui les Œuvres pontificales missionnaires.

durée de la vidéo : 01min 54
Qui était Pauline Jaricot? ©France 3 Rhône-Alpes


Le préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples, le cardinal Luis Antonio Tagle, qui préside la cérémonie, a lu une lettre en anglais du pape François acceptant que Pauline Jaricot "soit désormais appelée bienheureuse".

A l'issue de cette lecture, le portrait de Pauline Jaricot a été dévoilé et applaudi par les fidèles.


 La guérison de Mayline Tran

Sa béatification intervient après la reconnaissance en 2020 de l'intercession de Pauline Jaricot dans la guérison de Mayline Tran en 2012, une fillette de trois
ans qui s'était étouffée en mangeant et dont l'état est alors jugé sans espoir par les médecins.
Après neuf jours de prière à Pauline Jaricot, la santé de la fillette s'améliore jusqu'à sa "guérison extraordinaire", selon son dossier médical.


Mayline (à droite) a aujourd'hui 13 ans et vit à Annecy.

"Les miracles existent et Mayline en est la preuve vivante", a déclaré avec émotion avant la messe son père Emmanuel Tran, devant le parterre de fidèles où se tient au premier rang la jeune fille miraculée, souriante.

Un fervent public 

Dernière étape avant la canonisation

"La béatification, c'est une première étape, on a la canonisation en ligne de mire", a confié à l'AFP un descendant du frère de Pauline Jaricot, Hugues de Roquette Buisson.
Mais pour devenir une sainte, Pauline Jaricot devra accomplir un deuxième miracle.