Pique-nique des célibataires à Lyon : "une initiative essentielle" après des mois de confinement

L'association Amitié Loisirs Entre Nous voulait déconfiner les célibataires de Lyon. Objectif atteint : 600 convives se sont retrouvés ce dimanche 25 juillet pour un pique-nique au parc de la Tête d'Or. Une belle occasion pour tomber le masque, faire des rencontres, et plus si affinités.
25 juillet 2021 : nouveau succès pour le pique-nique des célibataires, organisé par l'association Amitié Loisirs Entre Nous, au parc de la Tête d'Or à Lyon.
25 juillet 2021 : nouveau succès pour le pique-nique des célibataires, organisé par l'association Amitié Loisirs Entre Nous, au parc de la Tête d'Or à Lyon. © FTV

Ce dimanche 25 juillet 2021, c'était une belle journée pour pique-niquer au parc de la Tête d'Or. Et pourquoi pas, faire de nouvelles rencontres. Six cents personnes ont ainsi répondu à l'invitation du club "Amitié Loisirs Entre Nous", qui comme chaque été, organisait ce grand moment de convivialité pour les célibataires de Lyon.

Se déconfiner avant tout

Jacky Touche est le président et fondateur du club organisateur du rendez-vous. Tout autour de lui, sur la pelouse, il y a du monde, beaucoup de monde. Mais rien de bien surprenant pour Jacky : "ils ont été tellement confinés les célibataires, qu'ils attendaient vraiment avec impatience de sortir, de se refaire des relations, de se refaire des amis, et plus si affinités". Jacky accueille chaque nouvel arrivant, leur indique en place au sein de tel ou tel groupe, "histoire de les détendre un petit peu", et d'y aller à petits pas. Car c'est encore "un petit peu tabou de se rendre dans un lieu où il va se passer des rencontres".

Certains arrivent à plusieurs, entre amis. Pour beaucoup, ce déjeuner sur herbe, entre célibataires est une première. Et cela fait du bien. "Moi je suis venue surtout parce que depuis un an et demi, on vit l'enfermement. Y a plus de communication entre les gens, c'est chacun pour soi derrière son écran et son téléphone", nous dit une femme. Son amie renchérit : "je trouve que l'initiative est essentielle en ce moment. On est derrière les masques et ainsi de suite... Pouvoir échanger comme ça, je trouve ça vraiment fabuleux."

Des rencontres en vrai, et pas par écran interposé

Partager nappe et sandwichs avec des inconnus, ici, n'a rien de farfelu. "Moi tout ce qui me permet de rencontrer des gens sympathiques, je prends !", nous lance une participante. À l'heure du tout digital et numérique, l'association lyonnaise Amitiés Loisirs Entre Nous reste sur ses principes. Pas question de se donner rendez-vous sur un site. "Beaucoup de gens désabusés viennent nous voir", raconte Jacky, "qui se sont fait plus ou moins avoir et qui préfèrent venir rencontrer des gens de façon spontanée lors d'une pique-nique."

Nicolas partage des fruits et des chips. Il partage surtout l'avis de Jacky. "Quand on rencontre des gens physiquement, il y a plus d'échanges. Là on peut vraiment discuter. Internet pour moi ce n'est pas une solution." Il n'y a pas de profil type du célibataire lyonnais. Ils et elles sont de tout âge, et de tous les styles. Mais ils ont tous un point commun : le tout virtuel, ils en sont revenus.

Cela fait 33 ans que Jacky, lui, est convaincu de la bonne méthode. Rien de tel qu'un moment d'échanges. L'objectif premier, c'est de sortie de sa solitude pour pouvoir trouver l'âme soeur. Et cela marche plus qu'on ne pourrait le croire. "Il y a des gens qui repartent main dans la main, et quelque temps plus tard, on est prévenu d'un mariage, d'un Pacs, d'une naissance", nous liste fièrement Jacky avant de retourner à ses convives du jour.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sorties et loisirs confinement santé société covid-19 rencontres