Les policiers en colère rassemblés devant le commissariat du 2ème arrondissement de Lyon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yannick Kusy

Après les récentes déclarations de leur ministre de tutelle Christophe Castaner, les policiers montrent leur contestation. Un rassemblement d'une centaine de fonctionnaires a été organisé ce jeudi 11 juin au coeur de Lyon.

Selon les participants à ce mouvement de protestation, les policiers risquent de ne plus avoir "de moyens d'interpeller correctement". Pour eux, le projet du ministre d'interdire la prise d'étranglement -remise en cause par le ministre français de l'intérieur après les récents événements ayant entrainé la mort d'un homme aux Etats-Unis- est "illogique".

Les policiers considèrent cette prise utile "pour emmener au sol un individu, au lieu d'utiliser les pistolets à impulsion électrique (ou taser)", dont ils manquent.

Ils dénoncent également un manque de moyens matériels et de formation. Ils regrettent d'être victimes de "présomption de culpabilité (...) ce qui n'est pas conforme au droit français".

Ce mouvement de grogne est organisé un peu partout en France, devant les commissariats, à l'appel du syndicat Unité SGP police FO". Symboliquement, les fonctionnaires de police ont déposé leurs menottes à terre et allumé leurs sirènes.