Présidentielle: Gérard Collomb menacé d'exclusion du PS par Jean-Christophe Cambadélis

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a confirmé mardi à l'antenne de BFMTV et RMC, que les élus socialistes qui parraineraient la candidature d'Emmanuel Macron seraient "bien sûr" exclus du parti, y compris Gérard Collomb.

Par AFP/CC

 "J'ai dit, et je n'ai pas bougé, que ceux qui (le) parraineraient (Emmanuel Macron) ne seraient plus au Parti socialiste", a déclaré M. Cambadélis à l'antenne de BFMTV et RMC, à propos de l'ancien ministre de l'Economie, candidat à la présidentielle, soutenu notamment par le sénateur-maire PS de Lyon Gérard Collomb.

A la question: "le maire de Lyon par exemple sera exclu?", M. Cambadélis a répondu: "Bien sûr. Sans problème". "On ne peut pas être à la fois dans l'équipe du Parti socialiste et parrainer l'équipe adverse", a-t-il ajouté. 

"Pourquoi il ne veut pas dévoiler son programme?"

Il s'est par ailleurs dit "inquiet" concernant la candidature d'Emmanuel Macron. "Pourquoi il ne veut pas dévoiler son programme? Est-ce qu'il y a quelque chose qui n'est pas avouable?", a demandé M. Cambadélis.

"Je me dis que peut-être il est trop à droite et que ça lui sera reproché par des gens de gauche qui le soutiennent actuellement. Peut-être est-il trop à gauche et ça lui sera reproché par des gens qui sont à droite", a-t-il estimé. 

"C'est un peu creux"

"Emmanuel Macron ne veut pas se définir et ça finit par poser un problème. En attendant c'est un peu creux", a-t-il poursuivi. Le dirigeant socialiste, soutien de Benoît Hamon à la présidentielle, ne s'est en revanche pas opposé à des discussions entre son candidat et celui de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, estimant qu'un rapprochement entre les deux hommes n'était "pas du tout" impossible.

"Est-ce qu'il veut rester à 10% dans son splendide isolement, ou est-ce qu'il veut participer à une action de redressement de la France", a-t-il cependant demandé.




Sur le même sujet

Les + Lus