Le projet d'une Cité Lumière à Lyon, de nouveau sous les projecteurs

A l'occasion de la dixième édition anniversaire du festival de cinéma de Lyon, Thierry Frémaux a rappelé son souhait de voir s'agrandir l'Institut Lumière qu'il dirige. Le projet de longue date a trouvé son architecte, l'Italien Renzo Piano.
Thierry Frémaux, directeur de l'Institut Lumière
Thierry Frémaux, directeur de l'Institut Lumière © MaxPPP
Le projet ne date pas d'hier. L'équipe dirigeante de l'Institut Lumière à Lyon, en rêve depuis le centenaire du cinéma, depuis 1995. Vingt-trois ans plus tard, le projet d'agrandissement de l'Institut revient sur le devant de la scène avec les premiers plans et visuels signés de l'architecte italien, Renzo Piano.

Une présentation du projet a été faite lors du festival Lumière 2018 qui se déroulait à Lyon du 13 au 21 octobre. Renzo Piano a lui-même commenté ses premières esquisses : "il y a un musée, des salles de projection, des archives, des salles de pédagogie. L'idée c'est de faire une petite ville Lumière. La Cité Lumière ! ".

La Cité Lumière pourrait sortir de terre, à l'endroit même où étaient installées les usines Lumière dans le quartier Monplaisir, dans le 8ème arrondissement de Lyon. Des usines qui ont été détruites pour laisser place à d'autres aménagements comme un jardin, des terrains de sport, etc.
En revanche, ici pas de grands immeubles "qui auraient rendu l'espace urbain complètement impraticable" commente Thierry Frémaux. Et le directeur de l'institut Lumière de rajouter : "pourquoi on n'imaginerait pas quelque chose qui fait, qu'au fond, on reconstruirait les usines Lumière".

La Métropole de Lyon ne s'exprime pas, pour le moment, sur ce projet de cité Lumière, estimé entre 30 et 50 millions d'euros.
 
durée de la vidéo: 01 min 52
Projet de Cité Lumière à Lyon



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture