Saint-Etienne : Claude Puel nommé entraîneur de l'ASSE

© Anthony Laurent, France 3 Loire
© Anthony Laurent, France 3 Loire

Nommé en juin, le coach Ghislain Printant n'aura donc pas passé l'automne à la tête des Verts. Les deux victoires en 10 matches, toutes compétitions confondues, ont mis en avant la nécessité d'un nouvel élan. Cet espoir, c'est Claude Puel, ex-entraîneur de Lyon détesté par ses ultras.

Par CC avec AFP

Le Français Claude Puel, l'ancien coach de Monaco, Lille et Nice, mais surtout du rival honni Lyon, a officiellement été nommé vendredi 4 octobre manager général et entraîneur de Saint-Etienne, à deux jours d'un derby explosif entre les deux équipes dans la Loire.

Le technicien, qui a signé jusqu'en 2022, succède ainsi à Ghislain Printant suspendu de ses fonctions d'entraîneur peu avant par le club, en grande difficulté en championnat de France, où il pointe péniblement à la 19ème place.
 

Lille qui rit, Lyon qui crie "démission"


Après 25 ans passés à Monaco comme joueur puis comme entraîneur (Champion de France en 2000), Claude Puel ira à Lille, où le LOSC se qualifie pour deux ligues des Champions sous sa houlette, et finira deuxième du championnat de France en 2005, le meilleur résultat depuis ... 1954.

A Lyon, en 2008, son arrivée coincide avec la fin de l'époque héroïque (7  titres consécutifs de champions de France, entre autres). Les années passent, les trophées se "tombent" plus, et même si le club ira en demi finale de la Champions League en 2010, les supporters sont de plus en plus virulents. Les tifos "Puel démission" fleurissent dans les stades, les rues et même sur les mûrs de son immeuble. 
 

Une histoire de derby


Pour les ultras, il restera "l'entraîneur de la défaite" du 100eme derby Lyon-ASSE, le 25 septembre 2010. Et c'est dans ce contexte de derby, toujours brûlant, que Claude Puel va faire ses armes à "Sainté" pour le 119ème derby qui aura lieu le dimanche 6 octobre. Une ironie que les supporters de Verts vont peut-être apprécier... 

A Lyon, pour Claude Puel, l'histoire s'est terminée le 20 juin 2011, un an avant la fin de son contrat. Il saisira les prud'hommes pour obtenir le paiement de l'année de salaire restante. Il sera débouté en première instance, en appel et en cassation, en juin 2016. 
 

Nice, l'Angleterre, puis Saint-Etienne


Le néo stéphanois a ensuite passé près de quatre ans à Nice, sans succès majeur, puis autant de temps en Angleterre à Southhampton et Leicester, avec la même infortune.

Sur le même sujet

Les + Lus