Saint-Valentin : les Hospices Civils de Lyon sensibilisent à la maladie du coeur brisé

© F3 RA
© F3 RA

Connaissez-vous la maladie dite du coeur brisé ? Non, ce n'est pas que le chagrin d'amour. Sachez qu'une émotion forte peut suffire à vous envoyer aux urgences avec des symptomes de crise cardiaque : vous voilà victime du syndrome de Tako Tsubo. Haut les coeurs avec les HCL en cette Saint-Valentin.

Par Aude Henry

Michèle nous raconte ce jour où elle s'est retrouvée aux urgences. Elle a bien cru faire un infarctus. Sauf qu'en réalité, elle était victime du syndrome de Tako Tsubo. Encore appelée la maladie du coeur brisé.

Michèle a senti son coeur s'emballer, en voyant sa fille qu'elle croyait en Australie, présente à une fête de famille. Emotion forte. Trop forte. Qui provoque une contraction anormale du ventricule gauche.

Au service des urgences cardiologiques de Neuro-Cardio, une quarantaine de cas sont diagnostiqués chaque année. Principalement des femmes de plus de 50 ans. La maladie du coeur brisé est méconnue.  La Saint-Valentin était donc l'occasion toute trouvée pour les Hospices Civils de Lyon d'organiser cette journée de sensibilisation.

Sensibilisation à la maladie du coeur brisé
Un chagrin d'amour. Mais une émotion forte, même de joie, suffit à faire de vous la victime de la maladie dite du coeur brisé. Michèle Telle en sait quelque chose. Intervenants : Thomas Bochaton, cardiologue - Michèle Telle, patiente atteinte du syndrome du coeur brisé - Pr Eric Bonnefoy-Cudraz, chef des urgences cardiologiques - Reportage A. Marie & V. Benais & S. Bouix





Sur le même sujet

Les + Lus