Avant le second tour, les demandes de procuration se multiplient à Lyon

Devant certains commissariats, comme dans le 8e arrondissement lyonnais, les gens doivent patienter dans des files d'attente pour pouvoir demander une procuration.

Pour certains, c'est le débat de mercredi soir qui les a décidés. Une dizaine de personnes patientait ce jeudi matin devant le commissariat de police du huitième arrondissement de Lyon.

"Le débat d'hier a clarifié mes idées" explique l'un de ces citoyens, "j'avais des doutes mais ça a été levé."

Intervenant: Major Serge Vidal, Commissariat de police du 8e arrondissement de Lyon

À l'intérieur, un policier et un réserviste étaient mobilisés pour enregistrer les demandes, particulièrement nombreuses puisque sur l'agglomération lyonnaise, le nombre de procurations est en augmentation de 25% par rapport à 2012.

"Depuis ce matin, on a eu une quarantaine de procurations, observait en fin de matinée le major Serge Vidal. Il faut considérer qu'à la fin de la journée nous serons à entre 150 et 200 procurations."

La procuration, comment ça marche ?

Le vote par procuration permet à un électeur de se faire représenter par un autre de la même commune que lui s'il est absent le jour du vote.  

Cette démarche se fait au commissariat, à la gendarmerie ou au tribunal d'instance. Le mandant doit se présenter en personne et remplir un formulaire (ou l'apporter déjà rempli, après l'avoir imprimé chez lui).