Sylvaine Landrivon, candidate à Candidate à l’épiscopat à Lyon, reçoit des menaces de mort

Sylvaine Landrivon, candidate au ministère épiscopal, a reçu, lundi 27 juillet, une lettre la menaçant de mort. Les femmes ne peuvent pas candidater à ces postes au sein de l'Eglise catholique. 
Sylvaine Landrivon (2e en partant de la droite) fait partie du collectif "Toutes apôtres ! ", qui défend la place des femmes dans l'Eglise catholique.
Sylvaine Landrivon (2e en partant de la droite) fait partie du collectif "Toutes apôtres ! ", qui défend la place des femmes dans l'Eglise catholique. © François Guillot / AFP
"Dépêchez-vous car la mort risque de vous surprendre".  Sylvaine Landrivon, candidate à l'épiscopat, a reçu, lundi 27 juillet, une lettre la menaçant de mort. Elle fait partie de 7 femmes qui ont, la semaine précédente, candidaté publiquement à des fonctions (prêtre, évêque, nonce, diacre…) qui leur sont interdites au sein de l'Eglise catholique. 
 

La place des femmes

Habitante de la région lyonnaise, Sylvaine Landrivon est membre du collectif "Toutes Apôtres !", qui a publié un manifeste défendant la place des femmes dans l'institution religieuse. Sylvaine Landrivon, choquée, a expliqué "se sentir en danger". Elle a immédiatement porté plainte auprès de la gendarmerie pour menace de mort matérialisée par écrit.
   

Droits humains

"Nous attendons avec impatience votre prochaine réforme, voir (sic) votre prochain Concile", ironise l'auteur de la missive. "L’Eglise compte sur vous. Mais dépêchez-vous, car la mort risque de vous surprendre", conclut-il. Le collectif réagit en indiquant qu'un tel propos rappelle l'existence d'un "clivage entre droits humains et patriarcat (...) Certains se sentent menacés dans leur identité. Les femmes sont aujourd'hui les otages de ce malaise". 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société