• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Tiques et maladie de Lyme, en toile de fond des portes ouvertes sur le campus vétérinaire de Lyon

© F3 RA
© F3 RA

C'est devenu une tradition : la journée découverte proposée par les étudiants vétérinaires lyonnais. Ateliers, conférences et visites étaient au programme de ce 15 octobre sur le campus de Marcy-l'Etoile. L'occasion également de sensibiliser à la problématique des tiques. Un enjeu de santé publique.

Par Aude Henry

Pourquoi une telle sensibilisation sur le thème des tiques dans nos villes ? Tout simplement parce que la répartition géographique de ces parasites a évolué : les tiques méditérranéennes remontent vers le nord sur le territoire français. De nombreuses espèces se cantonnent, certes, à des zones de forêt et de paturage. Mais il existe aussi une tique dite de "chenil", qui s'attaque aux chiens, et qui peut ensuite entrer dans les habitations.
Bref, comme l'expliquaient aujourd'hui les enseignants vétérinaires de l'école, il existe un risque dans la Métropole de Lyon. Une promenade à la campagne, une partie de chasse suffit à ramener des tiques à la maison.
Acte majeur de prévention : inspecter votre chien qui vous accompagne dans vos balades. La problématique des tiques est clairement devenue aujourd'hui un enjeu de santé publique, notamment avec la transmission à l'homme de la maladie de Lyme.
Comment faire pour s'en prévenir ? Démonstration : 

Comment retirer une tique ?
Démonstration du Dr Gilles Bourdoiseau, professeur en parasitologie à l'Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon - S; Valsecchi & S. Adam & F. Pedreno


Les démonstrations canines étaient donc au coeur de cette journée découverte.
Tout ce dimanche, l'école nationale vétérinaire de Lyon ouvrait ses portes. VetAgro Sup (c'est le nom du campus depuis 2010 et la fusion avec l'École nationale d'ingénieurs des travaux agricoles de Clermont-Ferrand) est situé à Marcy-l'Etoile. Accueille plus d'un millier d'étudiants entre Lyon et Clermond-Ferrand.
Aujourd'hui, ce sont les étudiants vétérinaires lyonnais qui étaient en démonstration. Démonstrations canines, recherche d’ADN, conférences et rencontres ont animé la journée.



Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus