Villefranche-sur-Saône (Rhône) : un Caladois interpellé après une rixe avec arme en réunion

C'est une patrouille du BSU du commissariat de Villefranche qui était intervenue dans la nuit du 19 au 20 septembre dernier / © France 3 Rhône-Alpes / D.Pajonk
C'est une patrouille du BSU du commissariat de Villefranche qui était intervenue dans la nuit du 19 au 20 septembre dernier / © France 3 Rhône-Alpes / D.Pajonk

Le 19 septembre vers 4 h, une rixe avait lieu rue Nationale, à Villefranche-sur-Saône (Rhône). Un groupe d’homme frappait un Caladois de 26 ans au visage avec une bouteille en verre, lui occasionnant une ITT de 5 jours. L'auteur présumé des faits a été convoqué en comparution immédiate mercredi.

Par Daniel Pajonk

Les faits se déroulent en pleine nuit au petit matin, dans une rue de Villefranche-sur-Saône, en plein cœur de la ville, où les jeunes ont l’habitude de se retrouver. Un homme et plusieurs de ses comparses s'en prennent à un jeune homme. Ce dernier est frappé au visage, et agressé à coup de bouteille, une petite flasque d’alcool, d’après les enregistrements vidéo de surveillance. Ces coups lui vaudront 5 jours d’ITT.

Un agresseur bien connu des services de police

Selon toute vraisemblance, l’auteur des coups et la victime se connaissaient, avaient en tous les cas eu affaire ensemble quelques temps plus tôt. La victime travaille en effet comme agent de sécurité devant un établissement de nuit de la région. Il aurait refusé  l’entrée à l’auteur des coups. L’attaque s’est produite peu après la fin de service du jeune videur, toujours selon les images  des caméras de surveillance.
L’agresseur n’est pas un inconnu pour la police. Il est même défavorablement répertorié par les services. Agé de 34 ans, il accumule les faits de délinquance (24 faits au TAJ). Des violences, des menaces, des outrages à agents de la force publique, des délits routiers,  avec souvent en toile de fond une prise alcoolique importante. C’est entre autres pour cette raison qu’il s’est présenté à la police pour être jugé en comparution immédiate ce mercredi, avant d’être écroué. Le jugement a été renvoyé au 25 novembre prochain.

Sur le même sujet

Les + Lus