• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Rugby : L'exploit du FCG face à Toulon à Grenoble

© AFP
© AFP

Pour le dernier match à domicile de la saison, les rugbymen grenoblois se sont offerts le leader du Top 14, en s'imposant dans les dernières secondes de la rencontre 25 à 24.

Par France 3 Alpes avec AFP

Les joueurs grenoblois enchaînant les tours d'honneur devant des spectateurs aux anges, dans un Stade des Alpes plein à craquer : devant son public, le FCG ne pouvait pas terminer sa saison de promu de plus belle manière. Après six défaites d'affilée, Grenoble, sur les rotules, n'avait pourtant en théorie pas grand espoir face au leader toulonnais.

DMCloud:60381
L'interview de Franck Corrihons
L'entraîneur du FCG était l'invité du journal des sports de France 3 Alpes, dimanche 22 avril.


Toulon a choisi de laisser quelques joueurs cadres au repos dans la perspective de sa demi-finale de Coupe d'Europe. Mais Grenoble s'est rappelé de l'époque où les affiches FCG-Toulon étaient surnommées "derby du sud-est" et où chaque défaite était une humiliation. Alors Grenoble s'est battu, jusqu'au bout, jusqu'à cette transformation, après la sirène. Toulon perd sa place de leader, Grenoble tire sa révérence devant son public avec les honneurs.

DMCloud:60239
Fabrice Landreau, directeur sportif du FCG


Le fil du match

Toulon démarrait pied au plancher en inscrivant trois essais en 25 minutes qui entretenaient l'espoir d'une victoire facile. Le premier était inscrit dès la septième minute, en force, à gauche des perches, par le pilier géorgien Chilachava. Toulon aggravait la marque dans la foulée par deux nouveaux essais inscrits par Smith (14) et Wulf (25).
 
Pour ne pas sombrer avant la mi-temps, Grenoble s'appuyait sur sa mêlée, qui mettait au supplice celle de son hôte, et s'en remettait à la botte de Jonathan Pélissié, qui transformait deux pénalités pour maintenir son équipe à flots (21-6).

Au retour des vestiaires, Florian Ninard offrait à Grenoble une lueur d'espoir en allant aplatir seul entre les poteaux après une interception (49). Les Rouge et bleu poussaient puis inscrivaient un second essai 23 minutes plus tard par le talonneur Hegarty (72). A ce moment, Toulon avait perdu la main sur la rencontre et l'Australien Matt Giteau avait gâché plusieurs occasions face aux perches.

Les dernières minutes du match voyaient les Grenoblois faire le siège du camp toulonnais alors que le RCT était réduit à 14 après l'exclusion temporaire du pilier Xavier Chiocci (72e). Dans un stade en fusion, leurs efforts étaient finalement récompensés à la toute dernière seconde grâce à un essai de classe de Jonathan Pélissié, transformé par Valentin Courrent.

A lire aussi

Sur le même sujet

Lyon : l'histoire du tunnel de Fourvière

Les + Lus