• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le camp de migrants de Chambéry a été démantelé

Quarante-quatre personnes vivaient au camp du quartier de Mérande, à Chambéry, depuis la fin du mois d'août. Une partie d'entre eux ont été immédiatement relogés. / © Frédéric Pasquette / France 3 Alpes
Quarante-quatre personnes vivaient au camp du quartier de Mérande, à Chambéry, depuis la fin du mois d'août. Une partie d'entre eux ont été immédiatement relogés. / © Frédéric Pasquette / France 3 Alpes

Des sans-abris, des demandeurs d'asile, des familles avec enfants... En tout, 44 personnes ont été expulsées du camp situé dans le quartier de Mérande, à Chambéry. L'opération fait suite à une décision de justice.

Par Cécile Sauzay

Lorsque les services préfectoraux sont arrivés ce mercredi 26 septembre au matin, c'est un camp presque vide qu'ils ont trouvé. Informés de l'opération, la plupart des 44 occupants de ce terrain avaient déjà plié bagage.
Des familles roms, bosniaques, géorgiennes, mais aussi 21 mineurs isolés d'origine africaine vivaient là dans l'insalubrité la plus complète.  

Selon Pierre Molager, secrétaire général de la préfecture de Savoie, une partie d'entre eux auraient déjà une place dans des structures gérées par l'Office Français de l'Immigration et de l'Intégration (OFII) étant donné qu'ils sont demandeurs d'asile. "Pour les autres, on va voir quelle est leur situation administrative et les options qui peuvent leur être proposées", ajoute le représentant de l'Etat. 

Le camp, installé là depuis cet été, a été vidé dans le calme et en présence de membres d'associations qui accompagnent ces populations chaque jour.
 
© Frédéric Pasquette / France 3 Alpes
© Frédéric Pasquette / France 3 Alpes



Le collectif Tous Migrants 73, qui leur avaient fourni des tentes, se dit inquiète de voir se reconstituer un autre campement dans les jours qui viennent. "Ce doit être l'occasion de reloger toutes les personnes dans des conditions plus décentes. Enfin !", insiste l'association dans un communiqué. "Là le froid arrive. Ce n'est pas une vie pour eux : il n'y a pas de confort, déplore Marcelle, membre du collectif. Maintenant, qu'allons-nous faire de ceux qui vont arriver et de ceux qui ne sont pas logés ?" L'association enjoint les autorités à mettre en place des solutions pérennes "plutôt que des solutions sporadiques". 

Le camp de Mérande avait déjà été démantelé le 30 octobre de l'an dernier. 

Selon Tous Migrants 73, la Savoie a passé un hiver "sans bidonville" du fait du travail de relogement accompli par les services préfectoraux, les associations caritatives, et la centaine de familles qui accueillent chez elles. 


Dans les prochains jours, le terrain privé qui hébergeait le camp sera sécurisé pour empêcher de nouvelles installations illicites. Son évacuation, aujourd'hui, avait été ordonnée par la justice suite à une action engagée par son propriétaire.

 

Sur le même sujet

Le plus gros camion du monde

Les + Lus