• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Chambéry : les palmiers du Manège abattus

Le Manège de Chambéry / © Damien Borrelly - France 3 Alpes
Le Manège de Chambéry / © Damien Borrelly - France 3 Alpes

Symbole exotique de Chambéry, les palmiers du centre de congrès le Manège menaçaient la structure de la verrière de ce bâtiment emblématique. C'est pourquoi la ville vient de lancer une opération d'abattage. Le premier coup de tronçonneuse a été donné lundi 30 octobre.

Par MF

Du haut de leurs 16 mètres, ils sont loin de passer inaperçus. Quatre palmiers d'Alicante dominent depuis 25 ans la verrière du Manège de Chambéry. Un lieu bien connu des Chambériens puisque cet ancien manège à chevaux de l'armée transformé en centre des congrès en 1992 accueille chaque année l'emblématique festival de la BD, séminaires et conventions.

Problème : les quatre plantations exotiques ont poussé... un peu plus que prévu ! En 1992, personne n'imaginait que ces palmiers Phoenix allaient ainsi se développer jusqu'à atteindre la verrière et provoqueraient des infiltrations d'eau. "Quand on les a mis en place, notre souci, c'était qu'ils passent l'été avec les grosses chaleurs et qu'ils passent l'hiver avec le froid", se souvient Daniel Briand, chef du service parcs et jardins de la ville de Chambéry.


© Damien Borrelly - France 3 Alpes
© Damien Borrelly - France 3 Alpes


Lundi 30 octobre, l'opération d'abattage a démarré par la cime avec la coupe des palmes. Une fois scalpés, les Phoenix sont tronçonnés délicatement par rétention c'est-à-dire morceau par morceau. Une technique classique pour des élagueurs. Cet hiver, suivra la seconde phase des travaux : le désouchage, opération plus compliquée. Son coût : 30 000 euros.

Courant 2018, les services de la ville planteront quatre Washingtonia Robusta, aussi appelés palmiers de Californie. Une espèce à la croissance plus modérée, heureusement.

Abattage des palmiers du Manège de Chambéry
Daniel Briand, chef du service Parcs et jardins de la Ville de Chambéry ; Pascal Léger, arboriste pour la Société l'Agenais ; David Chatz, arboriste-grimpeur.  - Reportage : Damien Borrelly, Dominique Semet et Sophie Villatte



Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus