Un documentaire retrace le voyage de 700 km à travers les Alpes de Cyril Robert et sa jument

Cyril Robert et Kamaée à la Rosière / © Morgane Moal
Cyril Robert et Kamaée à la Rosière / © Morgane Moal

Cyril Robert, accompagnateur de tourisme équestre près d'Aix-les-Bains, s'est lancé un défi fou : parcourir 700 km et 24 000 mètres de dénivelé positif en un mois avec sa jument Kamaée. Son amie Morgane Moal a transformé ce voyage en un documentaire, qui sera projeté en janvier dans la région.

Par T.H.

La technologie peut parfois inviter l'humain à retourner à la nature. Le documentaire De vallées en sommets est ce genre de films. Pendant un mois, Morgane Moal et sa caméra ont suivi la randonnée d'un homme et de son cheval à travers les montagnes savoyardes. Le résultat : 75 minutes d'un voyage initaitique et intimiste dans des paysages grandioses.

Au printemps 2017, Cyril Robert commence à se préparer à un défi fou : parcourir 700 km et 24 000 mètres de dénivelé positif à travers les Alpes, sur le dos de sa jument Kamaée. Lorsqu'il en parle à son amie de 10 ans Morgane Moral, monteuse et réalisatrice de courts, celle-ci se montre immédiatement enthousiaste à l'idée de les suivre, afin de capturer des instants uniques dans une vie, en dehors du temps.
 

Le cheval qui murmurait à l'oreille de l'homme


Cyril Robert, 26 ans, et Kamaée, 19 ans, ont littéralement grandi ensemble. L'objectif du documentaire est de "retranscrire tous ces sentiments ressentis durant l'aventure", en ciblant "la relation avec le cheval", explique Cyril Robert sur le plateau du 12/13.
 

Kamaée est une jument Fjord, une race venue de Norvège et parfaitement adaptée aux conditions de voyage en montagne. Leur petite taille et leur centre de gravité bas en font des équidés similaires aux chevaux de Przewalski, race la plus proche des chevaux préhistoriques avant domestication. 
 
Kamaée au lac du Grand Ban / © Cyril Robert
Kamaée au lac du Grand Ban / © Cyril Robert

Le 22 juin 2017, c'est le grand départ. Pendant un mois, les trois larons parcourent près de 700 km. Ils partent d'Aix-les-Bains et traversent les Bauges, la chaîne de Belledonne, la Maurienne et descendent jusqu'à Nevache dans les Hautes-Alpes, puis remontent à 2 080 mètres d'altitude au col du Mont-Cenis. Ils parcourent la Vanoise et atteignent Courmayeur en Italie, avant de contourner le Mont-Blanc par le sud, le lac de Roselend et Albertville. 
 

Une vigilance de tous les instants


Le 21 juillet, c'est le retour triomphal à Aix-les-Bains, après 30 jours uniques. 30 jours durant lesquels l'approvisonnement en eau et en nourriture était une question de tous les instants. 30 jours où le choix du parcours - un cheval ne peut pas emprunter les mêmes itinéraires qu'un humain, et ne peut parfois pas faire demi-tour - relevait de la survie. 30 jours à guetter le moindre signe de fatigue ou de blessure de la monture.
 

"Il faut être très vigilant en montagne, et si le cheval est blessé, on ne peut pas l'évacuer aussi facilement qu'un humain, témoigne Cyril Robert. Mais c'est une aventure qui s'est faite au rythme du cheval. On avance sans pression. On est vigilants et bienveillants, et si on sent le danger, on a tendance à l'éviter plutôt qu'à y aller pour se prouver quelque chose."

D'où la nécessité de former un tandem homme-cheval à toute épreuve. Avec les émotions qui vont avec : "Pendant une ascension, sentir que je ne fais qu'un avec ma jument, c'est des larmes qui me viennent aux yeux, c'est vraiment une joie au coeur."
 

5 000 euros grâce au financement participatif


Cette relation, Morgane Moal l'a immédiatement cernée. Dans le dossier de presse du film, elle explique avoir dû "choisir la bonne distance pour les filmer : pas trop près, mais jamais trop loin non plus, afin que tous deux restent au cœur de l'histoire ; que l'on puisse identifier les décors démesurés qu'ils traversent, mais aussi être proche de leurs pensées, de leur complicité".

Au départ, ces images ne devaient pas faire l'objet d'un documentaire. "Mais on a été suivis par beaucoup de monde sur les réseaux sociaux", explique Cyril Robert. Notamment sur la page Facebook dédiée au voyage, où 2 000 fans lisaient chaque jour l'avancement de Cyril et Kamaée. 

Cet entrain a poussé Cyril Robert et Morgane Moal à lancer un financement participatif pour monter le film De vallées en sommets. 5 000 euros plus tard, le documentaire d'1h15 est dévoilé en octobre 2019 et est disponible sur Viméo on Demand depuis le 2 décembre.

Pendant tout le mois de janvier, des projections seront organisées en Savoie, Haute-Savoie, Isère et dans les Hautes-Alpes, en présence de l'équipe du film. Retrouvez toutes les dates ici :

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus