En Savoie, de nombreux poids lourds contrôlés et scannés par la douane

Les camions, en passant le péage, étaient arrêtés le temps d'un rapide contrôle.
Les camions, en passant le péage, étaient arrêtés le temps d'un rapide contrôle.

L'un des quatre scanners mobiles spéciaux qui sillonnent la France se trouvait ces derniers jours entre les mains de la douane savoyarde. L'occasion de lutter contre le trafic de drogue, d'armes ou de contrefaçons qui passe par le département alpin.

Par Quentin Vasseur

Une question, un scan et, au besoin, une fouille approfondie. Le processus était le même pour tous les camions qui croisaient la route des douanes savoyardes, ces derniers jours. Les agents étaient postés sur un péage d'autoroute, près de la frontière italienne.

Pendant que les douaniers demandent aux chauffeurs s'ils sont seuls à bord, le SMS, ou scanner mobile spécial, analyse en cinq minutes le camion et, pouvant percer jusqu'à 25 cm d'acier, détecte tout ce qui s'y trouve. L'image, confidentielle est étudiée à l'intérieur du camion de la douane, et si le moindre doute persiste, le chargement est fouillé de fond en comble.

"Ce type de dispositif nous permet d'avoir une visibilité complète d'un chargement et également de la structure d'un poids lourd, explique le directeur régional adjoint des douanes de Chambéry, Jean-Philippe Labattut. Nous avons une image, une radiographie d'un poids lourd qui nous permet après d'étudier cette image acquise en vue de détecter des anomalies dans le chargement ou des marchandises de contrebande."

Reportage de Claudine Longhi, Frédéric Pasquette et Lisa Bouchaud.
Contrôles des poids lourds aux douanes de Savoie
Intervenants: Jean-Philipe Labattut, Directeur régional adjoint Douanes de Chambéry; Routier portugais; Routier italien

Le détecteur aux rayons X n'équipe que quatre camions en France, mais ces derniers parcourent le territoire, d'une frontière à l'autre. En début d'année, ce sont 626 kg de résine de cannabis qui ont été saisis dans les Pyrénées. En Savoie, les autorités veulent lutter contre le trafic d'armes, de drogues et de contrefaçons qui circulent dans les Alpes. "C'est vrai qu'il y en a toujours qui transportent de la drogue, des armes, constate un routier italien. Il y en a des trafics, ça je vous le dis! C'est bien qu'ils les fassent, ces contrôles, mais pas seulement de temps en temps".

Sur le même sujet

Les + Lus