L'essoreuse à maillot de bain : le projet d'entrepreneurs de Savoie aidés par L'Incubateur

L'Extract'o est déjà installé dans cette piscine d'Annecy. / © France 3
L'Extract'o est déjà installé dans cette piscine d'Annecy. / © France 3

Ouvert en 2013 par Savoie Technolac, L'incubateur étudiant aide les jeunes entrepreneurs à développer leurs projets, comme celui de Gilles Brossault et Nicolas Carré qui veulent installer des essoreuses à maillots de bains dans les piscines.

Par Mickael Guiho

Alors que 2% des étudiants français se lancent dans la création d'entreprise, le pôle d'excellence Savoie Technolac a lancé en 2013 "L'incubateur étudiant". Un dispositif gratuit d'accompagnement à destination des étudiants du "parcours Entreprenariat" de l'Université de Savoie et de l'Inseec Alpes-Savoie, comme ce créateur d'une ligne de tshirts en coton bio. Au-delà, "La base d'incubation" existe depuis 26 ans et accompagne les porteurs de projets de tout âge, étudiants ou non.

Nous avons rencontré deux diplômés de l'école d'ingénieurs Polytech Annecy-Chambéry qui commencent la commercialisation de l'Extract'o - une essoreuse à maillot de bain qui extrait l'eau de vos maillots en 10 secondes - en France, Suisse, Belgique et Luxembourg. Pour en arriver là, Gilles Brossault et Nicolas Carré ont créé une entreprise - After Swim - avec le soutien de l'Incubateur.

Des idées et de jeunes entrepreneurs "incubés"
Intervenants : Gilles Brossault, co-créateur "After Swim" ; Marjorie Zeiger, Responsable Incubateur Etudiant Savoie Technolac ; Nicolas Carré, Co-créateur After Swim ; Benoît Palix, Créateur "Haki".

Comment être accompagné par l'Incubateur ?

Peut-être faites-vous partie des 15.000 porteurs de projets de Savoie. Peut-être avez-vous une idée, des idées, un projet ou même déjà une entreprise. Dans tous les cas, vous pouvez être aidés par l'Incubateur, qui se donnera deux missions : vous aider à mettre en mouvement votre projet, puis à vendre votre idée.

Une chose à faire : téléphoner ou envoyer un mail (contacts sur le site officiel). L'Incubateur vous proposera un premier rendez-vous et vous posera cinq questions : qu'est-ce que vous voulez vendre, à qui, comment, quel est l'état de la concurrence et quelle est votre vision de l'entreprise. A partir de là, l'organisme travaillera avec vous les points faibles.

L'an passé, l'Incubateur a participé à la création de sept entreprises.

A lire aussi

Sur le même sujet

La Poste se réorganise en Savoie et Haute-Savoie

Les + Lus