La Compagnie des Alpes va racheter MMV, le deuxième groupe hôtelier des Alpes

Publié le
Écrit par M.D. avec AFP

La Compagnie des Alpes, exploitant français de stations de ski, va racheter le groupe MMV. Le deuxième exploitant hôtelier des Alpes est présent dans 16 stations et exploite au total 11 500 lits touristiques.

La Compagnie des Alpes va racheter le groupe hôtelier MMV qui exploite dix hôtels et autant de résidences de vacances. L'exploitant de stations de ski et de parcs de loisirs va acquérir 85 % du capital du deuxième groupe hôtelier des Alpes françaises, a-t-il annoncé mercredi 29 juin.

La promesse d'achat signée avec les actionnaires de MMV porte sur l'activité d'exploitation hôtelière ainsi que celle de foncière et inclut le portefeuille immobilier des six clubs détenus à 100% par le groupe, précise un communiqué.

Financée sur ses fonds propres par la Compagnie des Alpes, la transaction porte sur 85 % du capital et valorise MMV à hauteur de 172,6 millions d'euros. Les 15 % restants seront détenus par le président et cofondateur de MMV, Jean-Marc Filippini, et son directeur général Bryce Arnaud Battandier. Ceux-ci conserveront leurs titres pendant une période de trois ans au terme de laquelle la Compagnie des Alpes les rachètera.

Créé en 1989, MMV est présent dans 16 stations et gère 2 % des lits dans les six stations dont la Compagnie des Alpes gère le domaine skiable : Les Arcs, Flaine, Les Ménuires, La Plagne, Samoëns et Tignes. Le groupe hôtelier propose "une offre 4 étoiles et premium d'établissements dédiés aux vacances à la montagne en famille".

MMV exploite au total 11 500 lits touristiques - aussi situés à L'Alpe d'Huez, aux Deux Alpes, Isola 2000 ou Val Thorens notamment -, emploie un millier de collaborateurs à 90 % saisonniers, et réalise un chiffre d'affaires de 75 millions d'euros.

"Réchauffer les lits"

"C'est la première fois que nous devenons opérateurs immobiliers : nous souhaitons investir dans l'hébergement, soit dans des constructions neuves - mais il y en aura de moins en moins faute de foncier - soit rénover des passoires thermiques des années 80 pour les remettre aux standards de la clientèle familiale française et internationale", précise à l'AFP Dominique Thillaud, directeur général de la Compagnie des Alpes.

"Réchauffer les lits, c'est-à-dire les garder occupés 10 à 12 semaines sur la saison, et éviter les ventes à la découpe où des appartements deviennent des résidences secondaires occupées 2 à 3 semaines par an, est absolument critique", et cela "s'inscrit dans la stratégie du groupe annoncée lors de l'augmentation de capital de juin 2021", complète-t-il. L'intégration des deux groupes "n'interviendra que sur l'exercice 2022-2023".

Par ailleurs exploitant de parcs de loisirs, dont le parc Astérix, le Futuroscope ou les parcs Walibi, la Compagnie des Alpes a aussi investi dans le groupe travelfactory qui distribue des séjours en montagne, développé un réseau de 28 agences immobilières dans des stations de ski et créé la Foncière Rénovation Montagne (FRM).