Les infirmiers libéraux de Savoie obtiennent gain de cause face à la CPAM 73

© AFP
© AFP

Le 12 janvier dernier les infirmiers libéraux (IDEL) de Savoie s'élevaient contre la modification des modalités de calcul de leurs indemnités horo-kilométriques. Ils viennent d'obtenir gain de cause face à la CPAM 73.

Par Aurore Trespeux

Depuis le début de l'année les relations étaient tendues entre la CPAM 73 et les infirmiers libéraux. Ils ont donc décidé de se réunir en présence de l'Agence Régionale de la Santé (ARS) en ce mois de février.

Lors de cet entretien, les soignants ont de nouveau exprimé leur mécontentement face à une nouvelle méthode de calcul qui "ne tiendrait pas compte de la période passée dans les véhicules, du temps de "non soins", qui représente jusqu'à 1/3 du temps de travail des infirmiers libéraux." Et qui "oublierait les conditions difficiles de déplacement en montagne: neige, verglas, circulation ralentie le week-end..."

Pendant cette entrevue selon les infirmiers, le sous-directeur de la CPAM 73 a indiqué qu' aucune mesure de contrôle des frais horo-kilomètriques ne sera prise en Savoie "tant qu'aucune directive nationale n'aura été donnée". Selon le collectif il aurait ajouté "qu'il ne sanctionnerait pas de sa propre initiative les IDEL de Savoie concernant la facturation de ces frais, à moins d'y être poussé au niveau national." 

Les infirmiers libéraux savoyards sont donc soulagés mais encore circonspects. Une décision nationale peut encore faire pencher la balance.

A lire aussi

Sur le même sujet

Lyon : plongez dans l'oeuvre de Picasso!

Les + Lus