Météo : un important épisode neigeux arrive dans les Alpes, de 30 à 50 centimètres attendus en Savoie

Publié le
Écrit par G.G.

Les premières chutes de neige sont arrivées dans la nuit de lundi à mardi sur l'ensemble des massifs montagneux de la Savoie, de la Haute-Savoie, et de l'Isère. Un épisode plus important pourrait entraîner la fermeture de certains cols dès mercredi.

Les premières neiges de la saison sont tombées dans la nuit de lundi 26 à mardi 27 septembre sur l’ensemble des massifs montagneux de la Savoie, de la Haute-Savoie, et de L'Isère. "Pas grand-chose", temporise Frédéric Cabot, prévisionniste pour Météo-France à Bourg-Saint-Maurice. "Ça a tenu au sol ce matin, à 1 750 mètres d'altitude au plus bas. C'est saupoudré au-dessus de 1 800/1 900 mètres. Et il y aurait 2 à 5 centimètres au-dessus de 2 500 mètres. Et localement jusqu'à 10 centimètres dans le Beaufortain", précise le nivologue.

Pour preuve, les images ci-dessous de Val d'Isère et de la route du Galibier au niveau du col du Lautaret.

Mais une nouvelle perturbation "plus active" arrive en Savoie. "Il y aura plus de précipitations mais avec une limite pluie/neige plus élevée. Ça risque de neiger dans un premier temps à 2 000 mètres, puis ça va remonter vers 2 400 mètres demain (ce mercredi) en journée. Dans la soirée, il pourrait continuer à neiger autour des 2 000/2 200 mètres", explique Frédéric Cabot. Au total, ce sont 30 à 50 centimètres qui pourraient s'accumuler, vers 2500 mètres.

Si le volume de neige annoncé est au rendez-vous, "ça pourrait être un épisode un peu précoce" estime le prévisionniste de Météo-France. La conséquence serait la fermeture définitive pour l'hiver de certains cols comme celui de l'Iseran, du Galibier, ou encore celui du Petit-Saint-Bernard. Un bilan de l'épisode à venir sera fait ce jeudi. La semaine prochaine, un temps beaucoup plus calme est prévu les massifs.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité