• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Savoie : “assez que notre pays parte en sucette”, P.M Charvoz, ce maire de droite qui a signé la tribune pro-Macron

Pierre-Marie Charvoz, maire de Saint-Jean-de-Maurienne est l'un des 72 signataires de la tribune de soutien à Emmanuel Macron. / © FTV.
Pierre-Marie Charvoz, maire de Saint-Jean-de-Maurienne est l'un des 72 signataires de la tribune de soutien à Emmanuel Macron. / © FTV.

Pierre-Marie Charvoz est l'un des 72 élus de droite et du centre signataires d'une tribune dans le Journal du Dimanche pour soutenir Emmanuel Macron et le gouvernement. Pour le maire de Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie), après la déclacle de la droite, il est temps de tous "se serrer les coudes".

Par Yann Gonon

Soixante-douze maires et élus de droite et du centre ont publié une tribune dans le Journal du dimanche dans laquelle ils expriment leur soutien à Emmanuel Macron après la déroute du parti Les Républicains aux Européennes. Parmi eux, le maire de Saint-Jean-de-Maurienne, Pierre-Marie Charvoz.

Ex-UMP devenu UDI, Pierre Marie-Charvoz a signé la tribune publiée par le JDD : "nous sommes quelques-uns à nous dire, on en a assez que notre pays parte en sucette et on a envie de prendre les choses en main" explique-t-il.

Parmi les autres signataires de la tribune figurent notamment Christophe Béchu, maire ex-LR d'Angers, Delphine Bürkli, maire LR du 9e arrondissement de Paris ou encore Olivier Carré, maire ex-LR d'Orléans. Refusant de se "laisser réduire à une étiquette, à une consigne de vote, à un appareil partisan", ils entendent, "en tant qu'élus de proximité en prise directe avec les réalités des Français (...) prendre (leur) part à ce travail de reconstruction". « Nous sommes de ceux qui souhaitent la réussite impérative de la France, c'est pourquoi nous voulons la réussite du président de la République et du gouvernement. » écrivent-ils.

Pour certains élus, cette action est perçue comme une trahison du Parti Les Républicains suite à la débâcle des élections européennes. Pierre-Marie Charvoz s'inscrit en faux et affirme qu'elle n'est pas non plus synonyme de soutien au Président : "Aujourd'hui, la question, elle n'est pas de savoir si on soutient Emmanuel Macron ou "Tartempion". La question, elle est est-ce que l'on peut se permetre un nouvel échec, est-ce qu'il n'est pas temps de se serrer les coudes" ?

Elu maire de Saint-Jean-de-Maurienne en 2008, Pierre-Marie Charvoz a notamment expérimenté dans sa ville un dispositif permettant d'intégrer des bénéficiaires du RSA dans les services municipaux.
 

Sur le même sujet

PORTRAIT. A Clermont-Ferrand, la photo animalière pour passion

Les + Lus