• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Des skieurs hors-piste verbalisés dans des espaces naturels protégés en Savoie

L'aiguille du Fruit à 3 048 m d'altitude surplombe la réserve naturelle nationale du plan de Tuéda / © Wikimedia commons
L'aiguille du Fruit à 3 048 m d'altitude surplombe la réserve naturelle nationale du plan de Tuéda / © Wikimedia commons

Le 22 janvier 2019, plusieurs skieurs ont été verbalisés dans le secteur hors-piste de Méribel-les-Allues, en Savoie. Ils se trouvaient dans la réserve naturelle du Plan de Tuèda, un espace protégé.
 

Par AH avec communiqué préfecture

Lorsque l'on décide de faire une sortie hors-piste, il n'y a pas que le risque d'avalanche dont il faut se soucier. Dans certains secteurs, vous pouvez être soumis à un risque de verbalisation. 

Le 22 janvier dernier, plusieurs skieurs hors-piste ont ainsi été verbalisés sur la réserve naturelle de Plan de Tuèda dans le secteur de Méribel-les-Allues, en Savoie. Ils se trouvaient sur des itinéraires interdits dans un espace protégé.

Des espaces naturels protégés


Afin de préserver la faune sauvage, particulièrement sensible au dérangement à cette période de l'année, les activités de sports d'hiver « hors-piste » telles que le ski hors-piste, la raquette à neige ou encore le ski de randonnée sont réglementées dans plusieurs espaces protégés de Savoie : réserves naturelles de Plan de Tuèda (Méribel les Allues) et de Villaroger, arrêté préfectoral de protection de biotope des Saisies, réserve naturelle de chasse et de faune sauvage des Bauges.

Ces sites font l'objet de surveillances régulières de la part des services de police de l'environnement.

135 euros d'amende


Le 22 janvier dernier, une opération inter-services a réuni 13 agents du Parc de la Vanoise, de l'Office National des Forêts et de l’Office National de la Chasse et de la faune Sauvage dans la Réserve naturelle du Plan de Tuèda.

Plusieurs skieurs hors-piste ont été verbalisés. Mais l’opération avait aussi un objectif pédagogique avec une dizaine de personnes, skieurs ou randonneurs, informées par les différentes équipes postées en périphérie de la zone protégée.

Les contrevenants n'avaient pas respecté la signalétique en place sur le terrain, ainsi que les indications figurant sur les supports d'information touristique (plans des pistes...). Ils encourent une contravention de 4ème classe (amende forfaitaire de 135 euros, pouvant être relevée par timbre-amende dans les réserves naturelles). Les contrôles seront reconduits au cours des prochaines semaines.

Au-delà de ces espaces protégés qui ne couvrent qu'une très faible surface du département, rappelons que dans de nombreuses stations certains secteurs sont aussi signalés comme réservés à la protection de la faune sauvage et placés sous la responsabilité individuelle des skieurs.



 

Sur le même sujet

Top 14 : Franck Azéma analyse la défaite de l'ASM en finale contre Toulouse

Les + Lus