Stations de ski : à La Plagne, les télésièges vont être ralentis pour économiser de l’électricité

Publié le
Écrit par MCP avec R. Gardette

Face à l’augmentation du prix du mégawattheure, les stations de ski subissent elles aussi la hausse des prix de l'électricité. Celle de La Plagne, en Savoie, prévoit déjà des mesures radicales pour économiser 10 à 20% de sa consommation cet hiver.

Alors que certaines stations de ski se demandent si elles pourront ouvrir cet hiver, d’autres commencent à imaginer des solutions pour économiser l’électricité. C’est le cas de La Plagne, en Savoie.

Confrontée à l’explosion des prix de l’électricité, la station située à 2 000 mètres d’altitude, a décidé de ralentir ses télésièges. Très gourmands en énergie, ils rouleront cet hiver à 4 mètres par seconde, au lieu de 5 habituellement. Imperceptible pour les vacanciers, cette mesure permettra pourtant de faire de belles économies.

D’autres mesures, comme l’arrêt du ski de nuit, sont aussi envisagées. "On va éviter le ski de nuit, ça c’est une certitude et on va mettre en œuvre tous les moyens pour faire 10 à 20 % d’économies sur le fonctionnement habituel. On est capable de le faire !" assure Jean-Luc Boch, président de l’Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM).

Quelles mesures dans les logements et les commerces ?

En parallèle, un appel est lancé pour que les logements privés, largement équipés en chauffage électrique, baissent aussi leur consommation.

A La Plagne, la facture électrique est d’environ 2 millions d’euros chaque hiver. Mais si le prix est multiplié par 10, la situation deviendra intenable. "Historiquement, on avait une relative stabilité du prix de l’énergie, donc une visibilité importante dans le temps. Aujourd’hui ce n’est plus le cas, regrette Nicolas Provendi, le directeur de la société d’aménagement de la Plagne. On ne demande pas des aides, simplement un prix raisonnable qui nous permette de fonctionner". 

Du côté des restaurateurs, la question de l’économie d’énergie laisse perplexe. Avec six fours électriques, des frigos et des congélateurs, la facture d’électricité de l’établissement de Charlie Ledeux pourrait bien s’envoler. Mais que faire ? "Moi, ça me paraît compliqué de faire des économies sur l’électricité. On fait déjà le nécessaire : on allume les lumières seulement le soir, on éteint les équipements de cuisine la nuit. Donc je ne vois pas comment on peut faire mieux, tout en faisant tourner quand même le restaurant", s’interroge la gérante.

Les professionnels de la montagne ont pu exprimer leurs inquiétudes lors d’une réunion avec des membres du gouvernement qui s'est tenue ce mardi. Des mesures devraient être annoncées vendredi 9 septembre.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité