Les universités de Grenoble et de Savoie vont plus loin dans l'exploration souterraine

L'étude des bruits sismiques permet désormais de cartographier jusqu'à 650 km en-dessous de la surface terrestre.
L'étude des bruits sismiques permet désormais de cartographier jusqu'à 650 km en-dessous de la surface terrestre.

Pour la première fois, les entrailles de la terre ont été cartographiées à plus de 650km sous nos pieds. Un nouveau pas dans l'exploration souterraine, réalisé par une équipe de chercheurs grenoblois, associant les universités de Grenoble et de Savoie, et le CNRS. 

Par Céline Aubert

Vidéo. Plongée sous l'écorce terrestre, un territoire encore méconnu ! Les scientifiques grenoblois et savoyards ont réussi à explorer ce qu'on appelle les structures "profondes" du globe, c'est-à-dire au-delà de l'écorce terrestre.

S'ils ont réussi cet exploit, c'est grâce au bruit sismique, lui-même mesuré grâce à un appareil appelé le sismomètre (capteur de mouvements).

Voici un sismomètre, tout juste livré à l'Institut des Sciences de la Terre, qui va permettre de mesurer - entre autres - le "bruit sismique". / ©
Voici un sismomètre, tout juste livré à l'Institut des Sciences de la Terre, qui va permettre de mesurer - entre autres - le "bruit sismique". / ©

Qu'est-ce que le bruit sismique ? Une onde très faible, des frémissements imperceptibles pour l'oreille humaine, produite par le mouvement des vagues dans les lacs et les océans. Ce bruit sismique fait partie des milliers de données transmises par le sismomètre, qui sont analysées dans de nombreux endroits en France, y compris à l'université Joseph Fourier à Grenoble. 

C'est la première fois que cette onde est utilisée pour l'exploration en-dessous de l'écorce terrestre. Un travail d'équipe, entre universités de Grenoble et de Savoie, et le CNRS. Au campus de Grenoble, les scientifiques ont ainsi "imagé" le manteau terrestre, juste en en-dessous de l'écorce. Un pas de plus vers le voyage au centre de la terre.... à 6 400 km sous la surface ! 

Jusqu'à présent, la cartograhie des entrailles de la terre, que l'on appelle aussi une Tomographie, se limitait à l'écorce terrestre. 

DMCloud:36585
Aller plus loin dans l'exploration sous-terraine
Lieu de tournage : l' Université Joseph Fourier à Grenoble. Michel Campillo, sismologue de l'Institut des sciences de la terre. Philippe Roux, physicien sismologue CNRS.

Etudier le bruit sismique pour anticiper les tremblements de terre


La terre n'est jamais au repos ! Elle est sans cesse parcourue de petites ondes, qui permettent parfois de détecter l'arrivée d'ondes beaucoup plus grandes. Le bruit sismique pourrait ainsi permettre d'anticiper les tremblements de terre, ou encore les éruptions volcaniques. 

Une étude est en cours sur le volcan du Piton de la Fournaise, à La Réunion. 





Sur le même sujet

Les + Lus