• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Sur les traces de “La belle aux bois d'Arlanc” dans le Livradois Forez (63)

Près de 5000 propriétaires privés détiennent les bois et forêts du Pays d'Arlanc (63). Certains, souvent des héritiers, ne savent même pas qu'ils possèdent des bois. Leurs parcelles restent à l'abandon. Un souci pour exploiter le potentiel de cette précieuse zone. / © France 3 Auvergne / Sandrine Montéro
Près de 5000 propriétaires privés détiennent les bois et forêts du Pays d'Arlanc (63). Certains, souvent des héritiers, ne savent même pas qu'ils possèdent des bois. Leurs parcelles restent à l'abandon. Un souci pour exploiter le potentiel de cette précieuse zone. / © France 3 Auvergne / Sandrine Montéro

"La belle aux bois d'Arlanc" : L'ouvrage qui vient de paraître nous révèle le potentiel des forêts du Parc Naturel du Livradois Forez (63). Il s'agit de l'une des zones les plus boisées d'Auvergne. Elle s'étend sur 16 000 hectares. Un or vert détenu par près de 5000 propriétaires privés. 

Par France 3 Auvergne

"La belle aux bois d'Arlanc" : L'ouvrage qui vient de paraître nous révèle le potentiel des forêts du Parc Naturel du Livradois Forez (63). Il s'agit de l'une des zones les plus boisées d'Auvergne. Elle s'étend sur 16 000 hectares. Un or vert détenu par près de 5000 propriétaires privés.

Dans le Livradois Forez, des centaines d'hectares de forêt dorment. Pourtant, le bois est d'une grande qualité. Les parcelles qui peuvent être exploitées font le bonheur des acteurs de la filière. Pins sylvestre, épicéas, sapins : après la découpe, le bois est exporté dans toute la France. 

Seul souci : retrouver l'ensemble des propriétaires pour exploiter la forêt d'Arlanc à sa juste valeur. Certains, souvent des héritiers, ne savent même pas qu'ils possèdent des bois et leurs parcelles restent à l'abandon.

La scierie figure parmi les plus gros employeurs du Livradois Forez. Au Pays d'Arlanc, sur près de 4000 habitants, 350 travaillent le bois. Un véritable poumon économique pour cette région. Les élus profitent du savoir-faire local pour les matériaux de construction ou le chauffage.


Sur le même sujet

Fermeture de l'usine Bultex

Les + Lus