Températures extrêmes, réchauffement plus marqué dans les Alpes : les projections alarmantes de Météo France d'ici 2100

Météo France a dévoilé, ce lundi 1er février, ses projections climatiques à l'horizon 2100 dans son rapport DRIAS. Entre des canicules plus longues, une hausse des températures et des pluies extrêmes, les Alpes ne sont pas épargnées.

Illustration. Dans les Alpes du Nord, la période de neiges significatives sera raccourcie de 20 à 40 jours d'ici 2100, d'après une projection intermédiaire de Météo France.
Illustration. Dans les Alpes du Nord, la période de neiges significatives sera raccourcie de 20 à 40 jours d'ici 2100, d'après une projection intermédiaire de Météo France. © Vincent Isore/MaxPPP

Des températures qui avoisinent les 50 degrés, des canicules plus longues, des pluies extrêmes... Les dernières projections climatiques à l'horizon 2100 de Météo France ont de quoi inquiéter. D'autant plus que le rapport de la vigie météorologique, intitulé DRIAS, n'épargne pas les zones montagneuses, dont les Alpes.

Pour établir cette étude, Météo France a analysé 30 simulations de projection climatique sur l’Europe. À partir de là, trois scénarios climatiques (RCP) ont été bâtis : 

Quelles conséquences dans les Alpes ?

Quoiqu'il arrive, les températures devraient augmenter sur tout le territoire d'ici 2100 : "La température moyenne est en hausse pour les trois scénarios. Le réchauffement est continue jusqu’en fin de siècle pour le RCP4.5 et RCP8.5, avec des valeurs médianes atteignant respectivement +2,1 °C et +3,9 °C, et jusqu’à +2,7 °C et +4,9 °C dans l’enveloppe haute de la distribution."

La hausse des températures atteindrait +1°C dans le scénario optimiste RCP 2.6.

Pendant l'été, les températures pourraient augmenter de 6 degrés pour parfois atteindre les 50 degrés. "Le réchauffement est également plus marqué en montagne : Alpes et Pyrénées notamment", ajoute le document.

Plus de neige en-dessous de 1 800 mètres ?

La hausse de température n'est pas sans conséquence. Des aléas climatiques pourraient se multiplier dans les prochaines années d'après l'étude. Notamment en ce qui concerne les vagues de chaleur : "Le quart sud-est de la France est la zone la plus exposée à l’augmentation de cet aléa."

Les vagues de chaleur pourraient simplement doubler dans le scénario le plus optimiste (PCR 2.6), ou être multipliées par 5 ou 10 dans le scénario le plus pessimiste (PCR 8.5).

Autre source d'inquiétude dans les Alpes, les précipitations devraient baisser d'ici la fin du siècle. Notamment en ce qui concerne les chutes de neige : 

Le rapport de Météo France est d'autant plus alarmant qu'aucune région de France n'échappe aux lourdes conséquences du réchauffement climatique. Dans le scénario intermédiaire (RCP 4.5), la température moyenne en France est en hausse jusqu'en fin de siècle : "Le réchauffement atteindrait 2,2°C par rapport au climat actuel."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo montagne nature environnement réchauffement climatique