• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le trafic SNCF entre Lyon Part-Dieu et Saint-Etienne très perturbé après l'agression d'un contrôleur

© France 3 Rhône-Alpes
© France 3 Rhône-Alpes

Un contrôleur de la SNCF a été victime d'une agression hier vers 12h30, dans un train reliant Lyon Part-Dieu et Saint-Etienne. Le trafic, déjà très perturbé jeudi  matin, l' a été aussi en soirée. 

Par Quentin Vasseur

Moins d'un train sur trois circulait  jeudi matin entre la gare de Lyon Part-Dieu et Saint-Etienne, et les perturbations se sont poursuivies dans l'après-midi, notamment avec la suppression du train venant de Saint-Etienne, à 15h36. Les liaisons vers Ambérieux, qui se trouvent sur la même ligne, sont également affectées.

Une grande partie du personnel de la SNCF a exercé son droit de retrait et est en débrayage depuis 9h ce matin suite à l'agression, mercredi midi, d'un contrôleur dans un train effectuant la liaison Lyon Saint-Etienne.

Ce soir, pendant l'heure de pointe de 16h30 à 19h, un train sur deux circule. Des bus ont été affrétés pour permettre les liaisons vers Saint-Etienne et pallier l'absence de conducteurs de trains et de contrôleurs.


Des liaisons par autobus mises en place


Une réunion se tient depuis 15 heures entre la direction et les syndicats. Une autre a eu lieu dans la matinée, sans donner satisfaction au personnel en débrayage. 

La SNCF n'est pas encore en mesure d'évaluer les perturbations dans la soirée puisque le personnel est relayé au cours de l'après-midi et que l'on ignore, à ce stade, quelle est la proportion de grévistes. 

Pour permettre d'effectuer les liaisons, 20 bus ont été mobilisés pour effectuer le trajet Lyon Part Dieu vers Saint-Etienne, et 10 bus ont été commandés pour l'autre sens, de Saint-Etienne à Lyon.

 

Certains usagers sont également redirigés vers la gare de Lyon Perrache, qui n'est pas concernée par ces perturbations.

Sur le même sujet

Patrick Revelli explique ses choix

Les + Lus