• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Prison ferme pour les sequéstreurs de Saint-Paul-Trois-Chateaux

© AFP
© AFP

Le verdict est tombé vendredi tard :  les quatre accusés qui avaient fait subir une nuit d'atroces violences à un jeune habitant de Nyons en janvier 2014 ont écopé de peines de quinze à cinq années de prison. 

Par Daniel Pajonk

Le verdict est tombé tard dans la soirée de vendredi à la cour d’assises de la Drôme. Dans son édition, notre confrère Le Dauphiné Libéré donne les résultats du verdict. Déclaré coupable de tous les chefs d’accusation dont il répondait, Sébastien Del Papa a été condamné à quinze années de réclusion criminelle. Il était également accusé d'avoir violé la victime dans une voiture au cours de la même soirée. 
L'ex-compagne de la victime, Iréna Cane, a été également déclarée coupable des chefs d’accusation et de complicité de séquestration. Elle a été condamnée à dix années de réclusion criminelle. Cyril Ghetti a été déclaré coupable de violences volontaires avec arme et de séquestration et condamné à 6 ans de prison. Audrey Sibour, la quatrième accusée, qui contestait avoir frappé la victime, a été déclarée coupable de violences en réunion et condamnée à 5 années de prison.
Le procès avait ouvert mardi devant les Assises de la Drôme.  Sébastien Del Papa, Iréna Cane, Audrey Sibour et Cyril Ghetti répondaient de séquestration, torture et actes de barbarie.  Les quatre étaient accusés d’avoir fait vivre un véritable calvaire à un jeune Nyonsais de 23 ans (ancien compagnon d’Audrey Sibour) dans la soirée du 21 janvier 2014. Le jeune homme avait été ligoté et roué de coups de pieds et de poings et menacé de mort.  

Sur le même sujet

in : la 33e édition du Mondial du Quad se prépare à Pont-de-Vaux

Les + Lus