1500 coureurs ont bravé le froid et la pluie pour la 50eme édition du cross d'Arnay-le-Duc

Le Fuchey cross d'Arnay-le-Duc propose une journée de courses. Les distances vont de 8km à 650m selon les catégories d'âge. / © France 3 Bourgogne / ML
Le Fuchey cross d'Arnay-le-Duc propose une journée de courses. Les distances vont de 8km à 650m selon les catégories d'âge. / © France 3 Bourgogne / ML

Une "super ambiance" et un calendrier propice aux rassemblements : le cross d'Arnay-le-Duc séduit année après année les athlètes en préparation physique. Il vient de fêter son 50ème anniversation sous le vent et la pluie. 

Par France 3 Bourgogne / ML

Pluie, vent froid et boue, voilà ce qui attendait les coureurs samedi pour la 50ème édition du cross d'Arnay-le-Duc (Côte-d'Or). Voilà qui n'a pas refroidi les coureurs : 1500 athlètes crottés mais heureux ont pris part à ce rendez-vous bourguignon. Un succès que l'évènement doit à un calendrier favorable, mais aussi à sa "super ambiance", selon les termes d'Ophélie Boxberger.

Novembre, la recette du succès


La Franc-Comtoise, l'une des meilleures coureuses de fond françaises, a remporté la deuxième place de ce challenge auquel elle prend part régulièrement. "Les conditions sont très difficiles, souligne-t-elle, transie, une veste jetée sur les épaules, la ligne d'arrivée franchie. Il fait froid, il y a de la pluie, mais on l'oublie vite quand on est dans la course." La beauté du parcours, "vraiment sympathique, autour de l'étang", y est pour quelque chose.


Reportage de Christophe Tarisse, Romain Liboz et Eric Vial
1500 coureurs ont bravé le froid et la pluie pour la 50eme édition du cross d'Arnay-le-Duc
Intervenants :
Ophélie Claude-Boxberger, 2ème du cross d'Arnay-le-Duc,
Paul Lalire, champion de France de Marathon 2016
Alexis Miellet, 2ème du cross d'Arnay-le-Duc

La météo est certes en reste, mais la date choisie pour le cross, à la mi-novembre, favorise la convivialité entre coureurs. "Que l'on soit pistard, coureur sur route, trailer, tout le monde passe par la saison de cross, explique Paul Lalire, champion de France de marathon en 2016. Ça rassemble des spécialistes de différentes disciplines de la course à pied."

"Un cross pour se tester"


Au fil des ans, Arnay-le-Duc est devenu un point de passage presque obligatoire pour les athlètes en pleine préparation. Ils viennent y parfaire leur condition en vue de la saison estivale. Alexis Miellet, jeune Dijonnais, est venu prendre confiance et décrocher une deuxième place derrière le Kenyan  Daniel Kemoi. "C'est un cross pour se tester, reconnaît-il. Normalement tous les voyants sont au vert mais ça fait du bien de rassurer à une semaine d'un objectif."

Alexis rechaussera ses pointes dimanche prochain au Mans pour y décrocher une place en équipe de France et ainsi prendre part aux championnats d'Europe de cross. Cette fois, Daniel Kemoi ne sera pas là pour le priver d'une première place.  

Sur le même sujet

Personnels hospitaliers en maisons de retraite : la réalité du métier à l'EHPAD de Beaucourt

Près de chez vous

Les + Lus