Dijon : des réserves sur le dispositif des citoyens assesseurs en correctionnelle

Lors de l'audience solennelle de rentrée de la Cour d'appel de Dijon, ce jeudi 10 janvier, un point a été fait sur l'expérimentation des citoyens assesseurs.

Par M. Ba

Le procureur général, Jean-Marie Beney, a émis des réserves sur ce dispositif expérimenté dans le ressort de la Cour d'appel de Dijon depuis un an. Contrairement à ce que déclarait récemment son homologue de la Cour d'appel de Toulouse, juridiction où on teste également les citoyens assesseurs, la situation n'est pas "intenable" mais difficile à mettre en place.

Certes, cette mesure permet aux citoyens de mieux connaître la justice. Mais ce magistrat est plus réservé sur la lourdeur du dispositif. Il a un impact indirect sur le rythme d'évacuation des dossiers, la formation des citoyens prenant du temps aux juges. Temps qui est pris sur l'examen des affaires.

Cette audience solennelle a également  été l'occasion de présenter le nouveau premier président de la Cour d'appel. Henry Robert vient de Basse-Terre en Guadeloupe. Ce dernier a milité pour la création d'un tribunal de première instance à Dijon à la place des tribunaux d'instance et de grande instance. Cela serait plus simple pour le justiciable et permettrait de mutualiser les moyens.

DMCloud:27433
Audience solennelle de rentrée de la Cour d'appel de Dijon
C\

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Episode 4

Les + Lus