Cet article date de plus de 8 ans

Dijon : l'Inspection du travail refuse le licenciement d'un délégué syndical de l'entreprise Baffy

La direction de la société Baffy souhaitait licencier Fabien Bauduin pour faute grave; l'inspection du travail a refusé ce licenciement, selon l'Union Syndicale Solidaires de Côte d'Or
Fabien Bauduin
Fabien Bauduin
Fabien Bauduin est façadier depuis 6 ans et demi dans cette entreprise du BTP de Dijon et il avait été désigné délégué syndical SUD à la suite d'élections organisées en avril dernier.
La société Baffy lui reproche de dénigrer l'entreprise et d'avoir menacé 4 salariés, ce que l'intéressé a toujours nié.
Fabien Bauduin, comme son syndicat, affirme vouloir simplement faire respecter le droit social auprès de son employeur.
Il avait reçu sa lettre de licenciement et avait été mis à pied à titre conservatoire le 27 octobre 2012.
Le comité d'entreprise avait voté pour sa réintégration le 14 novembre.
Aujourd'hui, c'est donc l'Inspection du travail qui s'oppose à ce licenciement pour faute grave.
Dans un communiqué du 17 janvier 2013, l'union syndicale Solidaires 21 réclame donc sa réintégration et le paiement de ses salaires depuis sa mise à pied.
De son côté, l'Inspection du Travail, tenue au secret professionnel, n'a pas pu confirmer.
Elle rappelle que, d'une manière générale, un salarié protégé dont elle a refusé le licenciement doit être effectivement réintégré à son poste, sauf recours par la direction de l'entreprise. Contactée par téléphone, la direction, absente de la société ce jeudi 17 janvier, n'a pas pu nous faire part de ses intentions.

Une autre étape judiciaire aura lieu le 23 janvier 2013, pour examiner cette fois-ci une demande d'annulation de la désignation de Fabien Bauduin comme délégué syndical.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social