Que serait le week-end de Pâques sans le chocolat?

On en est fous! En 2010, les Français ont ingurgité 13 400 tonnes de chocolat à Pâques. Chez les chocolatiers, on se presse pour s'approvisionner.

Mais sait-on comment est née cette tradition? Tout est parti de l’œuf et cela remonte à l’Antiquité. Selon la légende, il y a 5.000 ans, les Perses se donnaient au printemps des œufs de poule, symboles de fécondité et de renouveau, pour se porter bonheur. En Europe, cette tradition trouve un écho au fur et à mesure développement du christianisme. Le dimanche de Pâques met un terme au 40 jours de jeun autrefois très pratiqué pour commémorer la résurrection du Christ. A la fin de cette longue privation, les fidèles s’offraient la production des poules accumulée.

On ignore la date exacte mais c'est sans doute au XVIIIe siècle qu'on a eu l'idée de percer les œufs d'un côté, pour les vider et les remplir de chocolat. A partir des années 1830, les vitrines se garnissent de sujets en chocolat de plus en plus variés. Une évolution rendue possible grâce au développement des techniques de travail de la pâte de cacao et surtout grâce à l'apparition et à la diversification des moules.

Le reportage de Damien Boutillet et Romy Ho-a-Chuck avec:

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation gastronomie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter