Une vente aux enchères exceptionnelle de vins de Bourgogne

- Archives. Des bouteilles de Romanée-Conti mises à prix entre 7 et 8 000 euros pièce lors d'une vente aux enchères en Côte d'Or / © France 3 Bourgogne
- Archives. Des bouteilles de Romanée-Conti mises à prix entre 7 et 8 000 euros pièce lors d'une vente aux enchères en Côte d'Or / © France 3 Bourgogne

Romanée-Conti, Chevalier Montrachet, Richebourg…Des grands crus à faire rêver tous les amateurs de vin étaient mis en vente par un particulier. Les enchères se sont déroulées à l'hôtel des ventes de Besançon jeudi 4 avril 2013. Une bouteille de Romanée-Conti 1996 est partie à 8 500 euros.

Par B.L.

Au total, quelque 800 bouteilles étaient proposées à la vente à l'hôtel des ventes des Chaprais, à Besançon. Elles provenaient de la cave d'un particulier qui a décidé de se séparer d'une partie de sa collection. La transaction a été confiée à Gérard Dufreche, commissaire-priseur judiciaire. 

Tous les lots n'étaient pas prestigieux. Les premiers prix débutaient à 5 euros. Mais, plusieurs grand crus figuraient au catalogue, dont 5 bouteilles de Romanée-Conti, qui constituaient le clou de la vente. Ces vins de Bourgogne réputés ont été vendus entre 6 400 et 8 500 euros pièce selon leur année :
  • 1996 : 8 500 euros
  • 1995 : 7 800 euros
  • 1994 : 6 400 euros
  • 1993 : 6 850 euros

    Les bouteilles ont presque toutes été achetées par des amateurs ou des investisseurs chinois. Seul un particulier bisontin s'est offert une bouteille du précieux nectar.
"Ces prix élevés s'expliquent d'abord par la rareté : seulement 4 à 5 000 bouteilles sont mises sur le marché chaque année. Le petit nombre de bouteilles disponibles se conjugue à une forte demande du marché asiatique, d'où des prix très élevés", explique Denis Bernard, expert en vin.

 

Sur le même sujet

Les + Lus