Saône-et-Loire : un taux de radioactivité anormal est détecté sur une benne à ordures ménagères

L'information a été donnée par la Communauté urbaine Creusot Montceau (CUCM). Une benne de collecte des ordures ménagères a déclenché le dispositif de détection de matières radioactives mardi 4 juin 2013.

Par B.L.

Les taux de radioactivité relevés ne seraient pas préoccupants

L'incident s'est produit un peu avant midi, au moment où un camion de collecte de déchets  ménagers s'apprêtait à entrer dans l'enceinte de Creusot Montceau Recyclage (CMR).

Des mesures ont été immédiatement effectuées. Une deuxième série de mesures a été réalisée par le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS). Les pompiers ont "confirmé que les taux de radioactivité relevés n’étaient pas préoccupants", indique la Communauté urbaine Creusot Montceau.

La benne à déchets a été isolée pour 48 heures

Conformément au protocole de sécurité, la benne a été isolée pour 48 heures. Par ailleurs, le véhicule fera l’objet d’un nouveau contrôle par le SDIS dans la journée du jeudi 6 juin.

Les pompiers ont aussi effectué des tests sur l’équipage des trois agents de collecte de la benne. "Ces tests n’ont révélé aucune anomalie", précise encore la communauté urbaine, qui indique qu'elle a informé la médecine du travail de la situation. Cet incident ne présenterait "aucun risque pour les habitants compte tenu du taux mesuré", affirme la CUCM.

Un taux anormal avait déjà été détecté en juillet 2012

"L’hypothèse la plus probable de l’origine de cette radioactivité est que les déchets collectés contenaient des effets d’une personne sous traitement médical.
C’est la deuxième fois qu’une détection de taux de radioactivité anormaux se produit chez CMR. La première avait eu lieu le 6 juillet 2012 et n’avait eu aucune incidence. Elle avait pour origine les effets d’une personne sous traitement médical contenus dans les ordures collectées", conclut la Communauté urbaine Creusot Montceau.

Sur le même sujet

Les + Lus