Usine Teva de Sens : aucun comprimé de somnifère n'a été retrouvé dans les boîtes de Furosémide

L'entreprise TEVA à Sens (89)
L'entreprise TEVA à Sens (89)

Selon le dernier bilan disponible, datant de vendredi après-midi, "il n'y a pas de comprimé de somnifère zopiclone dans les boîtes vérifiées" lors des contrôles effectués dans le laboratoire Teva de Sens par l'Agence du médicament (ANSM).

Par M. Ba avec AFP

Vendredi matin déjà, Erick Roche, président de la filiale française de Teva avait déjà déclaré sur RTL que les contrôles étaient négatifs.« On a ouvert plusieurs centaines de boîtes, mais nous n'avons pas trouvé encore de comprimés de zopiclone dans une boîte de Furosémide 40 mg », avait-il précisé avant d'ajouter : « on sait que du côté technique et industriel, il n’y a pas de problème. Maintenant, on va suivre la piste humaine. »

L'alerte a été lancée le 7 juin avec le rappel en pharmacies de deux lots de Furosémide 40 mg de Teva (représentant 190.000 boîtes) puis de tous les lots par crainte d'une erreur d'emballage et d'un mélange avec un somnifère, le zopiclone. Plusieurs enquêtes préliminaires ont été ouvertes sur des décès de personnes âgées prenant du Furosémide, mais aucun lien n'a pour l'heure été établi entre ces morts et la prise de médicaments.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus