Hommage aux victimes des persécutions racistes et antisémites rendu cour de la gare à Dijon

L'hommage a été rendu en présence des représentants de la Préfecture, des associations de lutte contre le racisme et l'antisémitisme / © FTV
L'hommage a été rendu en présence des représentants de la Préfecture, des associations de lutte contre le racisme et l'antisémitisme / © FTV

Par un décret du 5 mars 1993, M. Le Président de la République a instauré une Journée nationale de commémoration des persécutions racistes et antisémites sous l'autorité de fait dite "gouvernement de l'Etat français" le 21 juillet 2013.

Par F.L.

Un hommage a été rendu ce dimanche 21 juillet au matin aux "Justes" de France et aux victimes de persécution racistes et antisémites.

Christine Loreau, de l'association "Mémoire(s) vive(s)" a procédé à la lecture des noms des 25 déportés côte-d'oriens.
M.Le Rabbin Simon Sibony a procédé à la Prière des Morts.

Israël Cemachovic, Président de l'Association Culturelle Israélite de Dijon, a prononcé un discours rendant hommage aux déportés du mois de juillet 1942.

Le Sous-Préfet et Directeur de Cabinet du Préfet, Sébastien Humbert, a lu le message de M.Kader Arif, ministre délégué auprès du Ministère de la Défense chargé des Anciens Combattants.

A Paris, le Ministre Kader Arif, dans un discours square de la place des Martyrs Juifs du Vélodrome d'Hiver (XVe arrondissement de Paris) à l'occasion de la commémoration de la rafle, le Ministre a rappelé la responsabilité de la "France asservie" dans le crime commis à l'encontre des juifs lors de la grande rafle du Vél d'hiv il y a 71 ans.
"Cet événement "est aussi le drame de millions d'hommes, de femmes et d'enfants(...), condamnés au pire (...) sur des critères reflets de la folie humaine, à
l'image de cette haine qui animait les architectes de la solution finale. Ceci dans le silence d'une Europe asservie, d'une France asservie
"

Les images de la cérémonie ce dimanche 21 juillet dans la cour de la Gare à Dijon, par Aline Fontaine
DMCloud:89433
Hommage aux victimes des persécutions racistes et antisémites rendu cour de la gare à Dijon
Ce 21 juillet est une nouvelle journée nationale d'hommage aux victimes de persécutions racistes et antisémites. Une cérémonie officielle a eu lieu ce matin sur le parvis de la gare de Dijon.



Sur le même sujet

Les + Lus