• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : Emmanuel Bichot ne baisse pas les bras pour les élections municipales

Dans un communiqué, l'actuel maire UMP de Saint-Romain se présente en tant que "candidat pour les prochaines élections municipales à Dijon"... alors que, pendant l'été, l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin avait annoncé l'investiture du sénateur-maire UMP de Salives Alain Houpert.

Par Eric Sicaud

La guerre larvée continue entre les deux candidats auto-déclarés à l'investiture UMP pour les prochaines élections municipales à Dijon.

Six mois avant le scrutin, le parti traîne à trancher entre les deux hommes ... tant et si bien qu'ils s'évertuent à apparaître chacun comme la légitime tête de liste de la droite dijonnaise.
Tous deux n'hésitent pas à se "flinguer" mutuellement : le sénateur Alain Houpert qualifie régulièrement Emmanuel Bichot d'"inconnu"; de son côté, Emmanuel Bichot insiste sur sa volonté d'être proche des citoyens dijonnais face à un sénateur forcément éloigné par ses obligations parlementaires.
 
En plein coeur de l'été, "coup de bluff" ou "pression amicale", Jean-Pierre Raffarin a annoncé sur Twitter la désignation d'Alain Houpert en tant que candidat de l'UMP à Dijon... alors que la commission nationale d'investiture du parti n'a toujours pas fait son choix officiellement.

Quelques semaines plus tard, ce mercredi 28 août 2013, Emmanuel Bichot sort à nouveau du bois en envoyant un communiqué à la presse indiquant qu'il s'engage à "ne pas augmenter les impôts des Dijonnais durant le prochain mandat 2014-2020".
Outre la promesse qui n'engage pour l'instant que lui, il est intéressant de noter que ce communiqué débute par ces mots : "candidat pour les prochaines élections municipales à Dijon...".

Candidat oui... mais candidat à quoi? A l'investiture? Candidat aux élections municipales sous la bannière UMP? Candidat aux élections quoi qu'il arrive?

Les prochaines semaines devraient nous permettre d'y voir plus clair... peut-être! 

Sur le même sujet

Marche contre l'homophobie à Besançon

Les + Lus