Saône-et-Loire : la lutte contre la chrysomèle du maïs est renforcée

La chrysomèle du maïs est un ravageur important des cultures de maïs.
La chrysomèle du maïs est un ravageur important des cultures de maïs.

La chrysomèle du maïs est un ravageur important des cultures de maïs. Trois nouveaux spécimens ont été capturés sur Hurigny et Saint-Martin-Belle-Roche fin août et début septembre 2013.

Par B.L.


D’où vient la chrysomèle du maïs ?

La chrysomèle du maïs est originaire d’Amérique du Sud. Les dégâts causés par ce ravageur sont dus aux larves qui s’alimentent des racines et les font dépérir. Après s’être fortement développée aux Etats-Unis, elle est apparue en Europe en 1992 et en France en 2001 (Ile-de-France, à proximité de l’aéroport de Roissy).


Combien de chrysomèles du maïs en Saône-et-Loire ?

  • 2007 : un specimen est capturé à Savigny-en-Revermont
  • 2009 : quatre à Dommartin-lès-Cuiseaux, St-Didier-en-Bresse et Simandre
  • 2010 : treize à Boyer, Lux et Préty
  • 2011 : onze à Saint-Ambreuil et Uchizy
  • 2012 : une à Devrouze (plus une à Asnières-sur-Saône dans l’Ain, dont le périmètre de lutte touche la Saône-et-Loire).
  • 2013 : un à Hurigny (le 29/08/2013) et deux à Saint-Martin-Belle-Roche (le 05/09/2013).

Saône-et-Loire : lutte contre la chrysomèle du maïs (2010)

Reportage de Pauline Ringenbach et Thiphaine Pfeiffer tourné en août 2010 avec
  • Christophe Meulien, agriculteur à Préty
  • Jean-Claude Richard, responsable du pôle santé végétale


A quoi servent les pièges mis en place ?

Un réseau de 280 pièges a été à nouveau mis en place par la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt. Objectif : apprécier la répartition géographique et l’intensité de l’installation de la chrysomèle, principalement dans la partie Est du département par rapport à la côte viticole.
En 2013, le réseau a été renforcé (+ 30 pièges) dans la zone proche de l’Ain où la chrysomèle est plus présente qu’en Saône-et-Loire. Les pièges sont relevés chaque semaine, depuis le 1er juillet jusqu’au 15 octobre.


Saône-et-Loire : des pièges contre la chrysomèle du maïs chrysomèle du maïs (2011)


Reportage d’Audrey Gordon et Romy Ho-a-Chuck tourney en juillet 2011 avec :
  • Céline Lopez, chargée de la mise en place et du suivi du plan de contrôle Diabrotica
  • Jean-Claude Richard, directeur du service régional de l'alimentation


Quelles sont les principales mesures de lutte ?

Conformément à la réglementation en vigueur (arrêté ministériel du 28 juillet 2008 modifié), un dispositif de lutte obligatoire est mis en place autour de ce foyer.

En zones focus : 1 km autour des parcelles avec captures :
  • interdiction de transport hors de la zone focus de plantes de maïs, ou parties de plantes à l’état frais jusqu’au 30 septembre 2013 ;
  • interdiction de récolte du maïs grain et du maïs ensilage avant le 1er octobre 2013 ; 
    Ces dates sont susceptibles d’être ajustées.
  • obligation de rotation, les parcelles de la zone ne pouvant être cultivées qu’une fois en maïs sur les années 2013, 2014 et 2015;
  • traitement larvicide au semis pour les parcelles cultivées en maïs en 2014.
En zone de sécurité constituée des territoires distants de 5 km de chacune des zones focus :
  • obligation de rotation, les parcelles de la zone ne pouvant être cultivées qu’une fois en maïs sur les années 2013 et 2014 ; ou
  • pour les parcelles cultivées en maïs en 2013 et en 2014, traitement larvicide au semis en 2014.

Cliquez ici pour visualiser une carte interactive des zones concernées





A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus