Grand Dijon : le trafic des bus et des tramways est perturbé par une grève pour le 24e samedi

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.
La ligne 1 du tramway de Dijon
La ligne 1 du tramway de Dijon

Des perturbations sont prévues sur le réseau Divia samedi 26 octobre 2013. Ce sera le 24e samedi de suite. Le plan de sortie de conflit proposé par la direction a été refusé par la CGT et FO.

Le mouvement a débuté samedi 18 mai 2013 et le préavis de grève court jusqu’en mars 2014. Les salariés demandent une revalorisation des salaires le samedi. Les syndicats CGT et FO de Divia réclament une "valorisation de 12,5% a minima" du samedi travaillé.


Les syndicats CGT et FO de Keolis Dijon ont déposé un préavis de grève pour la journée du samedi 26 octobre. Conformément à la loi d’août 2007, le plan de transport S3 amélioré permet d'assurer les services suivants :

T1 et T2

Service assuré de 5h30 à 0h15 à raison d’un tram toutes les :
  • 15 min avant 7h
  • 10 min de 7h à 20h
  • 15 min après 20h

LIANES et FREQUENCES de 6h à 0h15 (passage au  centre- ville de Dijon), un bus toutes les …

  • Lianes 3 : 15 min
  • Lianes 4 : 15 à 20 min
  • Lianes 5 : 15 à 20 min
  • Lianes 6 : 15 à 20 min
  • Lianes 7 : 15 à 20 min

AUTRES LIGNES

  • B10 : 50 min
  •  B11 : 25 min
  •  B12 : 35 min
  • B13 : 40 min
  • B14 : 1h15
  • B15 : 1h00
  • B16 : 40 min
  • B18 : 1h15 min
  • City : 12 min

ATTENTION : COROL et B23 ne circulent pas.


FONCTIONNEMENT NORMAL POUR LES LIGNES B17, B19, B20, B21, B22, Proxi 30, 31, 32, 33 - Pleine Lune et DiviAccès

Les fiches horaires de toutes les lignes (bus et tram) peuvent être consultées sur le site web www.divia.fr ou par téléphone au 03 80 11 29 29.

La direction de Divia a annoncé qu'elle allait proposer un dédommagement aux usagers pour cette grève des samedis.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.