Nevers: un enseignant a comparu devant la justice pour avoir envoyé des lettres d'injures

L'expérimentation débutera le 1er juillet 2014
L'expérimentation débutera le 1er juillet 2014

Ce vendredi 25 octobre 2013, un instituteur a comparu devant le tribunal correctionnel de Nevers pour être l'auteur présumé de lettres injurieuses adressées à l'Inspection académique de la Nièvre en avril 2012.

Par M. Ba

Les deux missives injurieuses contenaient une poudre blanche suspecte. Elles étaient destinées à l'Inspecteur d'académie et à son adjoint. Finalement, cette substance n'était autre qu'un mélange de farine et de poivre. Mais l'affaire avait été prise très au sérieux et avait débouché sur l'ouverture d'une enquête. C'est grâce aux analyses ADN qu'un instituteur avait été identifié comme étant le corbeau présumé.

L'avocate de la défense est revenue sur cette comparaison ADN. Elle a ainsi révélé que le prélèvement ADN n'avait été ni exploité, ni mis sous scellés pendant des mois. Cette incohérence justifie à ses yeux la relaxe de son client.

Le Parquet a requis, de son côte, une peine d'amende de 1.000 euros. Le jugement sera rendu le 6 décembre prochain.

Le reportage de Christelle Juteau et Régis Guillon avec:
  • Jean-François Thibert, avocat de l'inspection académique
  • Nathalie Bouvier-Longueville, avocate du prévenu
Nevers : un enseignant jugé pour avoir envoyé des lettres injurieuses
Il est soupçonné d'être le corbeau de deux courriers injurieux envoyés à l'inspection académique de la Nièvre. Ces missives étaient accompagnées d'une poudre blanche suspecte. Un enseignant a comparu devant le tribunal correctionnel de Nevers ce vendredi 25 octobre 2013.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus