Vente des vins des Hospices de Beaune 2013 : les prix affichent une hausse d'environ 25%

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.

443 pièces (des tonneaux de 228 litres) étaient proposées à la vente dimanche 17 novembre 2013. Une quantité moins importante que l’an dernier. Conséquence : les prix sont en augmentation. La vente a rapporté au total 6,3 millions d'euros, c'est un montant record.

Ce qui est rare est cher

En 2012, 518 tonneaux ont été mis aux enchères. Mais, cette année, il y en avait 75 de moins. Cela s’explique notamment par la météo : l'année 2013 a été marquée par un printemps froid et pluvieux et un violent orage de grêle qui a ravagé 1 350 hectares de vignobles en juillet sur la Côte de Beaune.

Ce qui est rare est cher, dit le dicton. Cela s’est rapidement vérifié. "A la moitié de la vente, on est à +24% sur le prix moyen à la pièce avec +12% sur les blancs et +29% sur les rouges", expliquait dans l'après-midi Louis-Fabrice Latour, le président de l'Union des maisons de vins de Bourgogne. Les enchères ont atteint par exemple 66 000 euros pour 228 litres de Corton grand cru cuvée Docteur Peste ou de Clos de la Roche grand cru cuvée Cyrot-Chaudron. 

Au total, les acheteurs avaient le choix entre 43 cuvées (Corton, Bâtard-Montrachet, Mazis-Chambertin, Pommard, Pouilly-Fuissé, Echezeaux, Meursault, Beaune 1er cru...). Malgré la plus modeste récolte depuis 30 ans, les enchérisseurs de Christie's de plus de 21 pays se sont affrontés avec vigueur sur ces 43 cuvées pour établir cette réussite historique", indique le directeur du département vins chez Christie's Paris, Michael Ganne.
Tout compte fait, la vente a rapporté 6.168.122 euros (frais inclus). Le prix moyen pour une pièce a augmenté de 26,6%, soit 13 013 euros contre 10 278 euros en 2012, précise Christie's. Les prix des vins blancs ont enregistré une progression de 20%, tandis que ceux des rouges ont grimpé de 28%.


Pas de record pour la pièce de charité

En revanche, la vente de la pièce de charité vendue au profit d’associations caritatives a rapporté beaucoup moins que l’an dernier. Malgré ses efforts, la comédienne Clotilde Courau n’a pas réussi à battre le record de Carla Bruni. En 2012, la "pièce du président", un tonneau de 350 litres de Corton grand cru, avait été adjugée 270 000 euros. Cette année, le tonneau de 456 litres de Meursault-Genevrières 1er cru - vendu sous le marteau de la comédienne Clotilde Courau - a été adjugé à 131 000 euros.

Le président de l'Union des maisons de vins de Bourgogne a cessé d’enchérir à 130  000 euros. Finalement, pour la première fois, c'est une acheteuse chinoise, propriétaire d'une chaîne de magasins, de mines de jade et de plantations de thé, qui a remporté cette enchère.


Reportage d’Anne Berger et Romy Ho-a-chuck avec :
  • Clotilde Courau, comédienne, présidente de la 153e vente des vins
  • Michel Baldassini, président délégué du BIVB
  • Roland Masse, régisseur du domaine des Hospices de Beaune