L'anévrisme de l'aorte abdominale : un mal silencieux à dépister

Publié le Mis à jour le

En médecine, on l'appelle le tueur silencieux. Car souvent diagnostiqué trop tard, l'anévrisme de l'aorte abdominale, cette artère qui relie le coeur aux organes, est mortel dans 80% des cas...Et c'est peu connu, il tue autant que le cancer du sein ou celui de la prostate.

Aujourd'hui, la société française de médecine vasculaire organisait partout en France une journée de sensibilisation. Le dépistage se fait très vite, par une simple échographie.